Dre Claire Bariteau
Animal

Les dents de chat

Les dents de chat

© shutterstock

Dre Claire Bariteau

Dernière mise à jour: 21-11-2014 | 09h07

Il est plutôt rare d’examiner les dents de son chat. Ce n’est souvent qu’au moment où Minou baille ou il manifeste de la douleur en brisant ses croquettes qu’on pense à examiner sa denture.

À moins que vous ne lui brossiez les dents régulièrement, vous devrez faire preuve de patience pour vérifier l’état des 30 dents de votre petit compagnon, car il ne se laisse généralement pas manipuler aussi facilement qu’un chien.

L'examen dentaire

Placez votre chat face à vous et soulevez d’abord sa lèvre supérieure pour examiner ses six incisives. Abaissez ensuite la lèvre inférieure et observez celles du bas. Ces dents sont quelques fois si petites qu’il peut être difficile de les voir. Elles servent à couper, à cisailler et à faire la toilette.

Le siamois les utilise davantage que les autres races pour prendre sa nourriture. Le persan est celui qui les utilise le moins pour ingérer ses croquettes, préférant se servir de sa langue pour les saisir.

Les crocs

Afin d’examiner les quatre canines, écartez la lèvre qui recouvre les dents sur le côté de la gueule. Pointues, elles sont profilées pour immobiliser les proies et servent aussi à les transpercer. Le fin sillon sur la face latérale de chaque croc est propice à l’accumulation de plaque, et sa fonction précise est inconnue.

La pression des canines sur une proie est de l’ordre de 23 kg. Les dents suivantes — les prémolaires — servent à transporter et à broyer la nourriture, permettant ainsi au chat de l’ingérer en petits morceaux. L’emplacement de la plus grosse dent de la mâchoire supérieure — la prémolaire 4 — la prédispose à la formation de tartre et aux abcès; elle nécessite une attention particulière si on ne désire pas devoir l’extraire.

Une fois la gueule de l’animal fermée, elle recouvre la plus grosse dent de la mâchoire inférieure, la seule molaire de la mandibule. L’action simultanée de ces deux dernières dents génèrent une pression de 28 kg. Doublées d’une forte musculature des mâchoires, ces dents sont d’une grande efficacité pour casser les croquettes ou pour capturer les proies. Ce sont les dents carnassières.

À l’image des grands félins, le chat domestique présente une dentition propre aux animaux carnivores avec des dents coniques adaptées pour trancher la nourriture.

Une bouche propre

L’hygiène buccale de votre chat est indispensable à sa santé en général. Peu de chats âgés de plus de trois ans sont exempts de problèmes de gencives. Puisqu’il est parfois difficile de brosser les dents d’un chat, je vous recommande de lui donner des croquettes spéciales pour la santé dentaire, car elles ont été savamment conçues de manière à avoir une action mécanique et, ainsi, à assurer un certain nettoyage des dents.

L’ajout de substances qui attaquent la plaque dentaire bonifie l’action mécanique des croquettes. De plus, faites examiner la gueule de votre chat lors de sa visite annuelle chez le vétérinaire. Parfois un détartrage sera nécessaire pour garantir sa santé buccale.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos