Triste fin pour le manchot Happy Feet Junior

Triste fin pour le manchot Happy Feet Junior

Le manchot Happy Feet junior | Photo AFP 

Agence France Presse

Dernière mise à jour: 22-02-2013 | 12h57

Une équipe de vétérinaires a passé cinq jours à soigner l'oiseau surnommé Happy Feet junior, un jeune manchot royal, qui a dérivé très loin de sa colonie d'origine, l'île subantarctique de Macquarie, après avoir passé environ 12 mois en mer.

La vétérinaire en chef du zoo de Wellington, Lisa Argilla, a indiqué que le manchot était mort dans la nuit de malnutrition et d'un problème rénal.

«À son arrivée, le manchot pesait près de trois kilos de moins que la normale, il n'avait absolument aucune réserve et de ce fait, nous supposons que cela a provoqué chez lui de multiples défaillances viscérales, après l'insuffisance rénale diagnostiquée à son arrivée», a-t-elle dit.

«La médecine vétérinaire pour les animaux sauvages est une spécialité très difficile, et bien que nous ayons fait le mieux que nous pouvions, malheureusement le manchot n'a pas survécu», a-t-elle ajouté.

La découverte de l'oiseau a rappelé l'histoire de Happy Feet, un manchot empereur qui s'était échoué sur une plage près de Wellington en juin 2011 et qui était devenu une attraction mondiale, pendant les huit semaines où il avait été soigné au zoo.

Le manchot avait finalement été relâché par un navire de recherche néo-zélandais dans l'océan Antarctique, après avoir reçu les visites de personnalités telles que l'acteur et réalisateur britannique Stephen Fry et les meilleurs vœux du Premier ministre néo-zélandais John Key.

Cependant, le boîtier de localisation GPS qui avait été accroché à l'oiseau avait cessé de transmettre après quelques jours, faisant craindre que le manchot ait été dévoré par un requin.


Vidéos

Photos