Les jeunes de l'organisme Pops/Dans la rue feront stériliser leurs animaux

Les jeunes de l'organisme Pops/Dans la rue feront stériliser leurs animaux

Les jeunes de l’organisme Pops/Dans la rue auront la chance de faire stériliser gratuitement leurs animaux de compagnie, mardi le 26 février 2013. | Photo Marie-Pier Gagné / Agence QMI 

Marie-Pier Gagné

Dernière mise à jour: 21-02-2013 | 16h33

L’initiative s’inscrit dans l’objectif de la Ville de Montréal de réduire la surpopulation animale.

L’évènement aura lieu dans le cadre de la journée nationale de la stérilisation des animaux, grâce à un partenariat avec l’Association des médecins vétérinaires du Québec et la SPCA de Montréal.

«On aimerait stériliser une trentaine de chiens et chats», a précisé Gabrielle Carrière, vétérinaire en chef de la SPCA.

Il s’agira d’une première provinciale. «C'est la première fois qu’on prend part à une telle chose au Québec et on espère que ça va devenir un évènement majeur», a affirmé Chantal Allinger, présidente de l'Association des médecins vétérinaires du Québec.

Tous les ans, des dizaines de milliers d’animaux domestiques sont euthanasiés au Québec, faute d’être adoptés. Des 400 000 animaux à Montréal, un sur cinq n’est pas stérilisé.

Selon la SPCA, l’un des principaux moyens de remédier au problème de la surpopulation animale est de rendre la stérilisation accessible à tous les propriétaires d’animaux. «Il y a beaucoup de gens qui veulent faire stériliser leur compagnon domestique, mais qui n’ont pas la chance de le faire parce que le prix n’est pas accessible pour eux, a expliqué Mme Carrière. C’est pourquoi nous trouvions important de proposer ce genre de journée aux jeunes de l’organisme Pops/Dans la rue.»

Des activités incitatives auront aussi lieu et des concours seront organisés par la Ville pour que l’ensemble des Montréalais réalise l’importance de faire stériliser leurs animaux de compagnie. En tout, ce programme totalise 10 000 $ en prix à gagner.

Tel qu’annoncé dernièrement, la Ville se dotera de son propre service de gestion animalière en 2015. «Comme toute grande métropole, Montréal n'échappe pas à la problématique de la surpopulation animalière, a mentionné Christian G. Dubois, conseiller responsable de la sécurité publique au comité exécutif. La stérilisation est un acte de prévention, un geste responsable qui permet d’éviter les trop nombreuses euthanasies.»

Pour Mme Allinger et son association, l’objectif ultime d’un tel évènement est de bien sûr réduire le nombre d’euthanasies, mais aussi de sensibiliser les élus à la problématique. «Nous voulons inciter le gouvernement et les différents conseils municipaux à voter des lois et des règlements en faveur de la stérilisation», a-t-elle dit.



Vidéos

Photos