Sursis pour deux éléphantes tuberculeuses menacées d'euthanasie

France - Sursis pour deux éléphantes tuberculeuses menacées d'euthanasie

L'une des deux éléphantes atteintes de tuberculose, à Lyon | Photo AFP  

Agence France-Presse

Dernière mise à jour: 18-12-2012 | 09h26

La préfecture du Rhône a fait savoir qu'elle suspendait l'arrêté ordonnant l'abattage des deux pachydermes jusqu'à mercredi «pour permettre au directeur du cirque Pinder, s'il le souhaite, de déposer un recours au tribunal administratif».

Gilbert Edelstein, le directeur du célèbre cirque français, s'était insurgé vendredi contre le sort promis aux éléphantes, Baby et Népal, qu'il avait confiées au zoo de Lyon il y a une dizaine d'années et qui se sont révélées atteintes de la tuberculose, une maladie transmissible de l'homme à l'animal et de l'animal à l'homme.

Leur cas constitue «un problème de santé publique», avait fait valoir la mairie de Lyon pour justifier leur mise à mort pour raisons sanitaires.

Gilbert Edelstein avait demandé au président François Hollande la grâce pour les deux animaux tandis qu'une pétition en leur faveur recueillait 15 000 signatures sur internet.

Sur intervention du ministère de l'agriculture, la préfecture a finalement suspendu leur euthanasie qui avait été programmée pour lundi.

Le directeur du cirque, qui évoque l'existence de traitements antibiotiques, se dit prêt à aider financièrement la mairie pour soigner ses pachydermes.

«Je ne peux pas les reprendre car les ils ne s'entendent pas avec les autres éléphants du cirque, ils se battent», assure-t-il.

La préfecture avance quant à elle «le caractère inadapté d'un traitement curatif des éléphantes, compte tenu notamment de l'incertitude sur son efficacité».

 


Vidéos

Photos