Il tente le tout pour le tout pour sauver ses deux éléphantes

Il tente le tout pour le tout pour sauver ses deux éléphantes

Photo Fotolia  

AFP

Dernière mise à jour: 17-12-2012 | 13h50

Gilbert Edelstein, directeur du cirque Pinder, qui avait confié Baby et Népal au zoo de Lyon (centre-est) depuis 1999, a adressé une lettre dont l'AFP a eu copie, en demandant à M. Hollande «de ne pas exécuter la sentence».

La mairie de Lyon invoque «le problème de santé publique» posé par les deux animaux atteints de tuberculose, et la préfecture du Rhône a ordonné leur euthanasie avant le 20 décembre en raison des «risques graves que cette infection (...) fait peser sur la santé des personnes évoluant dans l'environnement proche des animaux».

«Lorsque j'ai confié mes éléphantes, elles n'étaient pas malades. Si elles ont attrapé la tuberculose, c'est par les autres animaux du Parc. Je veux qu'on les soigne et qu'on me les rende», s'est indigné vendredi auprès de l'AFP Gilbert Edelstein, directeur du cirque Pinder.

Mais la mairie rétorque qu'aucun autre animal n'est atteint de tuberculose au zoo.

«La tuberculose est une maladie qui se transmet des animaux à l'homme et de l'homme à l'animal», souligne la vétérinaire Céline Moussour. «Elle peut être traitée par des antibiotiques, mais en raison de sa polyrésistance, on enseigne dans les écoles françaises de proposer l'euthanasie quand elle est détectée chez un animal».

Pour ses éléphants, M. Edelstein est prêt à aller jusqu'en justice et «en appelle à tous les défenseurs des animaux».

Népal et Baby sont âgées d'une quarantaine d'années. Elles peuvent vivre encore une vingtaine d'années.
 


Vidéos

Photos