Des saucisses de crapauds pour éviter l'empoisonnement

Des saucisses de crapauds pour éviter l'empoisonnement

Photo: Fotolia 

Dernière mise à jour: 27-11-2012 | 11h44

Des espèces endémiques à l'Australie, notamment des petits marsupiaux ou plusieurs types de lézards, meurent empoisonnées si elles mangent un crapaud buffle, ont expliqué mardi des scientifiques.

Il faut donc les dégoûter de cette viande, et ce grâce à des saucisses de chair de crapauds buffle, d'où le poison a été ôté, mais qui ont été très salées de manière à susciter un vomissement lorsqu'elles sont en bouche. Ces saucisses ont été disposées près des habitats de dingos (chiens sauvages), de quolls (marsupiaux carnivores australiens), de serpents et de lézards.

«Les animaux devraient donc ensuite, si ils mordent dans quelques chose qui a le goût et l'odeur d'un crapaud buffle, se souvenir de l'horrible expérience» des saucisses et tout recracher, a précisé David Pearson, du département de l'Environnement et de la Préservation de l'Etat d'Australie occidentale.

Les essais entrepris sont concluants, selon les images enregistrées par des caméras qui montrent que les animaux recrachent vivement ces saucisses.

Le quoll est à présent une espèce menacée dans certaines régions d'Australie, à cause de l'avancée des crapauds buffle, d'une cinquantaine de km par an, depuis le Queensland (nord-est).

Ce batracien possède des glandes qui secrètent un poison violent, capable de tuer serpents et crocodiles. Il détruit les espèces concurrentes et colonise sans cesse de nouveaux territoires.

Originaire d'Amérique centrale, le Bufo marinus, aussi appelé crapaud géant puisqu'il est le plus imposant représentant de son espèce, a été introduit en Australie en 1935 afin de lutter contre des coléoptères qui dévastaient à l'époque les plantations de canne à sucre.

Une mauvaise idée, car non seulement l'animal n'a pas éradiqué ces insectes mais il est devenu une nuisance bien plus redoutable.


Vidéos

Photos