Des babouins pourchassés au paintball

Des babouins pourchassés au paintball

Photo: Archives/AFP 

Dernière mise à jour: 13-11-2012 | 06h35

Les animaux, une espèce protégée, sont aspergés de peinture par des fonctionnaires chargés de suivre leurs mouvements.

«Ça marche vraiment, c'est fantastique!», a indiqué à l'AFP Elzette Jordan, une vétérinaire de la ville du Cap.

«Ils détestent tellement ça qu'une fois qu'ils ont compris ce que ça faisait, ils s'éloignent déjà quand ils vous voient avec le pistolet et que vous le secouez, ils entendent les balles qui s'entrechoquent à l'intérieur. Et vous n'avez pas vraiment à tirer!»

Le paintball, employé depuis le début de l'année, est la technique la plus courante parmi l'arsenal déployé par les services municipaux pour éloigner les babouins, qui descendent régulièrement des montagnes entourant le Cap pour piller maison et voitures, dont ils ont appris à ouvrir les portes.

Son succès s'explique parce que les singes n'aiment pas qu'on leur lance des projectiles.

«Nous voulons les repousser dans leur espace naturel et, pour ce faire, nous devons leur faire comprendre qu'ils ne pourront jamais se sentir en sécurité dans l'espace urbain. C'est pourquoi nous utilisons des techniques de conditionnement», a souligné Mme Jordan.

Certains animaux ont déjà appris à repérer et esquiver la peinture blanche, forçant les agents à utiliser des options plus colorées.


Vidéos

Photos