Agence QMI

Les régimes de retraite canadiens demeurent en bonne santé

Les régimes de retraite canadiens demeurent en bonne santé

Photo Fotolia

La solvabilité des régimes de retraite canadiens s'est maintenue au premier trimestre, selon les calculs de la firme Mercer, une entreprise de consultation en ressources humaines et en conseils financiers.

L'indice Mercer qui illustre le ratio de solvabilité d'un régime de retraite hypothétique se chiffrait à 102 % au 30 mars, tout comme au début de l'année, a annoncé Mercer, vendredi, ajoutant que, du côté des régimes de retraite de ses clients, le ratio de solvabilité était à la fin mars, de 93 %, inchangé par rapport au début de l'année. Ces ratios se comparent à celui de 100 % établi au début de la période.

«Au premier trimestre, les solides rendements des marchés boursiers (et plus spécialement des marchés internationaux) ont donné un élan aux actifs des régimes de retraite, a expliqué Mercer dans un communiqué de presse. Il a par contre été annulé en grande partie par la diminution de 8 points de base des taux d'intérêt à long terme ainsi que l'augmentation du coût estimatif d'achat de rentes.»

Toutefois, a souligné Mercer, «si l'amélioration récente de la santé financière des régimes de retraite est incontestablement une bonne nouvelle, les promoteurs de régimes sont de plus en plus préoccupés par les risques accrus qui se profilent à l'horizon».

Mercer cite notamment la timidité des marchés boursiers ces dernières semaines et l'incapacité de l'administration américaine à faire adopter sa réforme de l'assurance maladie, de même que les risques géopolitiques et le ressac antimondialisation qui, selon elle, demeurent à l'avant-scène mondiale.

Cette situation incite beaucoup de promoteurs de régimes à revoir leur stratégie de gestion des risques, croit Mercer.

«Nous nous attendons à ce que de nombreux promoteurs de régimes "encaissent" les gains réalisés récemment et réduisent leur exposition aux risques en réaffectant des actifs placés dans des actions vers les obligations et les placements non traditionnels, a expliqué F. Hubert Tremblay, conseiller principal, régimes PD, de Mercer Canada. Nous prévoyons également que 2017 sera une année marquante dans le marché de l'achat de rentes collectives: beaucoup de promoteurs choisiront cette option pour le transfert de risques.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos