Agence QMI

La retraite n'est pas seulement une question d'argent

La retraite n'est pas seulement une question d'argent

Photo Fotolia

MONTRÉAL - Une majorité de Québécois ont planifié le financement de leur retraite, mais ils sont moins nombreux à savoir comment ils organiseront leur mode de vie.

Selon un récent sondage réalisé pour le compte de la Banque Royale du Canada (RBC), environ un Québécois sur deux (52 %) a planifié «dans une certaine mesure» les revenus dont il pourra tirer profit lorsqu'il quittera le marché du travail.

Toutefois, à peine le tiers des Québécois ont déterminé l'endroit où ils vivront. Et environ 40 % des futurs retraités n'ont pas décidé des activités ou des voyages qu'ils feront.

Brigitte Felx, planificatrice financière et représentante en épargne collective à la RBC, encourage les futurs retraités à réfléchir d'abord au genre de retraite qu'ils souhaitent vivre, avant d'aborder les questions financières.

«De nombreux Québécois mettent l'accent sur l'aspect financier de la retraite plutôt que sur les facteurs liés au mode de vie», a dit Mme Felx.

Toutefois, «la première étape est de vous demander ce que vous aimeriez vraiment faire à la retraite», a-t-elle poursuivi.

Pour Chantal Lacroix, animatrice de télévision et conférencière, la planification peut faire toute la différence. «Si vous avez une vision de l'avenir [...], vous pourrez jeter les bases qui vous permettront de mener la vie que vous souhaitez plus tard», a-t-elle soutenu.

«Par exemple, pour votre future maison, songez à des facteurs comme la proximité de vos amis et de votre famille, l'accès aux soins de santé ou la possibilité de rester dans cette maison même si votre mobilité était réduite», a expliqué Mme Lacroix.

Les intéressés trouveront des idées interactives en ligne (designersderetraite.ca).

Le sondage a été mené en ligne du 30 décembre au 4 janvier par Vision Critical, auprès d'un échantillon de 1508 travailleurs canadiens âgés de 50 à 75 ans, dont le ménage possède de 100 000 $ à 999 999 $ en actifs pouvant être investis. La marge d'erreur est de 2,5 %, 19 fois sur 20.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos