Agence QMI

Enfin un régime de retraite dans la restauration

Enfin un régime de retraite dans la restauration

Photo Fotolia

MONTRÉAL - Les 4800 membres de l'Association des restaurateurs du Québec offriront désormais aux employeurs et employés de la restauration un premier régime volontaire d'épargne-retraite (RVER) grâce à un partenariat avec la société de services-conseils en ressources humaines Morneau Shepell, a fait savoir l'Association mardi.

Le RVER existe au Québec depuis le 1er juillet 2014, pour toutes les entreprises comptant au moins cinq employés âgés de 18 ans et plus qui ne disposent pas d'un régime de retraite d'employeur. La cotisation est prélevée directement sur la paie de l'employé.

Ce régime est volontaire, car l'employé peut s'en retirer dès le départ ou suspendre ses cotisations en cours d'emploi.

Les sommes accumulées demeurent à l'abri de l'impôt et le travailleur pourra reprendre ou modifier ses cotisations plus tard. Si un changement d'emploi survient, le montant accumulé n'est pas perdu. En somme, le RVER accompagne le travailleur tout au long de sa carrière.

Morneau Shepell administre un RVER depuis juillet 2014. Ce dernier comporte plusieurs fonds. Les cotisants choisissent le fonds dont la date se rapproche le plus de l'année où ils prévoient prendre leur retraite.

Les restaurateurs espèrent que le RVER permettra d'attirer et de conserver leurs employés.

«L'industrie aura à surmonter des obstacles importants en matière de main-d'œuvre dans les prochaines années et cette offre fournira des solutions tangibles aux préoccupations des employeurs de la restauration», a déclaré Alain Mailhot, président-directeur général de l'Association des restaurateurs du Québec dans un communiqué diffusé mardi.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos