Guillaume Picard
Agence QMI

RMR de Montréal: les ventes résidentielles à un sommet en neuf ans

RMR de Montréal: les ventes résidentielles à un sommet en neuf ans

Illustration Fotolia

Guillaume Picard

MONTRÉAL - Les ventes résidentielles ont enregistré un bond de 8 % dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal en septembre, comparativement au mois correspondant de 2017.

Quelque 3220 transactions ont été comptabilisées selon la base de données provinciale Centris, ce qui représente un sommet en neuf ans pour un mois de septembre.

«Le marché immobilier montréalais est sur une lancée exceptionnelle, alors que les ventes sont en hausse depuis maintenant 43 mois consécutifs, soit depuis mars 2015», a souligné Nathalie Bégin, présidente par intérim du conseil d'administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

En ventilant les données, on constate que quatre des six secteurs de la RMR de Montréal ont connu une croissance des transactions, à commencer par la Rive-Sud avec une hausse de 20 %, suivie par Laval (+12 %), l'île de Montréal (+8 %) et Vaudreuil-Soulanges (+5 %). En revanche, la Rive-Nord a été stable au chapitre des ventes, alors que Saint-Jean-sur-Richelieu a encaissé une chute importante de 14 % du nombre de transactions.

Le marché de la copropriété continue d'attirer les acheteurs. Quelque 1206 condos ont changé de main, avec 23 % de croissance.

Les plex de deux à cinq logements n'ont eu droit qu'à une hausse de 1 % des ventes, avec 349 transactions recensées, et l'aiguille n'a pas bougé du côté des maisons unifamiliales avec 1660 ventes.

Quant à la valeur des propriétés, elle a continué de croître de septembre 2017 à septembre dernier, la CIGM qualifiant même l'augmentation de «soutenue». Ainsi, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 7 % d'une année à l'autre pour se fixer à 336 000 $, celui des plex gagnant 6 % pour s'établir à 504 040 $.

En ce qui a trait à la copropriété, la hausse du prix médian a été plus modeste, selon la CIGM, à 4 % ou 263 000 $.

La chute du nombre de propriétés à vendre explique peut-être la croissance des prix médians dans la RMR de Montréal, alors qu'on dénombrait 21 227 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, le mois dernier, une baisse non négligeable de 17 % par rapport à il y a un an.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos