Agence QMI
Agence QMI

Immobilier dans la région de Montréal : les ventes ne s'essoufflent pas

Immobilier dans la région de Montréal : les ventes ne s'essoufflent pas

Illustration Fotolia

Agence QMI

MONTRÉAL - Un nombre record de propriétés ont été vendues en août dans le marché résidentiel dans la région de Montréal.

Quelque 3224 habitations ont changé de mains pendant le mois.

Selon la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), qui compile les données immobilières avec le système Centris, l'augmentation des ventes en août a atteint 8 % par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

L'activité immobilière dans la région est en croissance depuis 42 mois consécutifs.

Parmi les six principaux secteurs du Grand Montréal, seule la Rive-Nord a vu ses ventes demeurer stables, les cinq autres affichant de fortes hausses du nombre de transactions. Ce sont les secteurs de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Rive-Sud, de Vaudreuil-Soulanges et de Laval qui ont enregistré les augmentations les plus marquées, respectivement de 15 %, 14 %, 13 % et 12 %.

Après trois baisses de suite, l'activité immobilière a repris de la vigueur sur l'île de Montréal, avec une hausse de 9 % le mois dernier.

Les plex continuent d'attirer les acheteurs, ce segment ayant connu la plus forte croissance des ventes, à 14 %. La copropriété n'est pas en reste avec une hausse de 12 % du nombre de transactions. Quant à la maison unifamiliale, elle a enregistré une augmentation de 5 %, après trois baisses consécutives des ventes mensuelles.

Le prix médian des maisons unifamiliales a atteint 333 000 $ en août, soit 5 % de plus qu'un an auparavant. Le prix médian des copropriétés, en hausse de 4 %, s'est fixé à 260 000 $, celui des plex grimpant de 10 %, à 515 000 $.

Près de 21 000 inscriptions étaient en vigueur le mois dernier dans le Grand Montréal, en baisse de 16 % par rapport à août 2017, ce qui favorise les acheteurs selon la CIGM.

«Dans l'ensemble de la région montréalaise, la demande étant en hausse et l'offre en baisse depuis plusieurs mois, les conditions du marché de la revente de propriétés sont de plus en plus serrées et favorisent les vendeurs, et ce, pour toutes les catégories de propriétés», a indiqué Mathieu Cousineau, président du conseil d'administration de la CIGM.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos