Agence QMI

Immobilier : une croissance d'à peine 1 % des ventes en juin dans le Grand Montréal

Immobilier : une croissance d'à peine 1 % des ventes en juin dans le Grand Montréal

Photo Fotolia

MONTRÉAL - Près de 4100 propriétés ont changé de main en juin dans la grande région de Montréal, une hausse d'à peine 1 % par rapport au mois correspondant de 2017.

Si on examine la situation par secteur, on constate que l'île même de Montréal est le seul qui a vu ses ventes reculer, avec une chute non négligeable de 5 %.

Cette baisse est la deuxième que subit l'île de Montréal ces deux dernières années.

Laval (8 %) et Vaudreuil-Soulanges (6 %) ont enregistré les augmentations les plus substantielles au chapitre des ventes, selon un bilan partagé vendredi par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). Cette dernière s'appuie sur les données de la plateforme Centris.

Même si la hausse des ventes est seulement de 1 %, il s'agit tout de même d'une 40e augmentation consécutive.

«Cela fait maintenant 40 mois consécutifs que l'activité immobilière est en hausse dans la région montréalaise. Nous n'avons jamais vu une croissance aussi soutenue», note Mathieu Cousineau, président du conseil d'administration de la CIGM.

La Rive-Sud et la Rive-Nord ont toutes deux affiché une croissance de 4 %, la CIGM précisant que le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu a affiché une hausse de 1 %.

Les condos

Quelque 1383 condos ont été vendus le mois dernier, ce qui se traduit par une augmentation de 7 % des transactions. La CIGM souligne d'ailleurs que «c'est grâce aux ventes de copropriétés que l'activité immobilière a progressé en juin».

Les ventes de maisons unifamiliales (2290 transactions, - 2 %) et de plex (404 transactions, - 3 %) ont pour leur part reculé.

La croissance des prix a ralenti en juin, le prix médian des maisons unifamiliales ayant atteint 325 089 $, avec une hausse d'à peine 1 % par rapport au mois correspondant de 2017. «Il s'agit de la plus faible croissance mensuelle à ce chapitre au cours des 20 derniers mois», a écrit la CIGM.

Le prix des copropriétés a été au neutre comparativement à juin 2017, le prix médian demeurant le même, à 256 000 $.

Mais les plex coûtent de plus en plus cher, avec un prix médian de 507 000 $, en hausse de 7 % depuis un an.

Soulignons enfin que le système Centris comptait, en juin, 22 333 inscriptions résidentielles en vigueur, en baisse de 17 % par rapport à juin 2017.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos