Agence QMI
Agence QMI

Les acheteurs se tournent toujours vers la banlieue au détriment de Montréal

Les acheteurs se tournent toujours vers la banlieue au détriment de Montréal

Illustration Fotolia

Agence QMI

La Ville de Montréal continue de perdre des acheteurs de propriétés au profit des autres villes de la grande région métropolitaine, selon le tout premier profil détaillé des acheteurs, dévoilé mercredi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Selon ce rapport issu des chiffres du recensement de 2016 de la région métropolitaine de recensement (RMR), près de la moitié des couples, avec ou sans enfants, qui quittent la Ville de Montréal optent pour l'achat d'une unifamiliale. Ils ont en moyenne entre 25 et 44 ans.

À titre d'exemple, la SCHL constate que 30 % de tous les acheteurs d'unifamiliales à Laval en 2016 provenaient de Montréal.

Ce sont surtout les familles et les ménages plus âgés qui ont visiblement les moyens d'acheter des unifamiliales dans les secteurs du Grand Montréal où le prix des maisons est plus élevé. Ces acheteurs ont entre 35 et 55 ans.

Copropriétés

Ceux qui achètent des copropriétés sont surtout des premiers acheteurs, et par la bande, des ménages de moins de 35 ans.

Toutefois, les secteurs de Montréal hors du centre, comme Anjou, Saint-Léonard et de L'Île-des-Soeurs, attirent une plus grande proportion de propriétaires de plus de 55 ans.

En banlieue, la copropriété attire une clientèle de tous les groupes d'âge, et plus particulièrement, des personnes vivant seules.

Voici d'autres données sur ces acheteurs

- Environ 60 %, des acheteurs de la région de Montréal sont des ménages âgés de 25 à 44 ans.

- Dans le secteur de Blainville, Boisbriand, Lorraine, Rosemère et Sainte-Thérèse, seulement 45 % des acheteurs de maisons unifamiliales y habitaient déjà.

- Les personnes seules forment 45 % des acheteurs de copropriétés dans la région montréalaise. Environ 30 % des acheteurs sont des couples sans enfants et seulement 13 % sont des familles.

- Pour les acheteurs de maisons unifamiliales, les statistiques sont tout à fait à l'inverse (45 % sont des familles et 12 % des personnes seules).



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos