Guillaume Picard
Agence QMI

Un système de réalité virtuelle sans casque pour vendre le projet Charlotte Condos Société

Un système de réalité virtuelle sans casque pour vendre le projet Charlotte Condos Société

Photo COURTOISIE / Huit Développement

Guillaume Picard

MONTRÉAL - Le nouveau projet immobilier Charlotte Condos Société a un atout de plus dans son jeu pour séduire les futurs acheteurs dans le bouillant marché de Griffintown: il est le premier au Québec à disposer, à même son bureau des ventes de la rue Basin, du système de réalité virtuelle CANVAS, développé par la firme Immersive Design Studios.

CANVAS, qui a déjà fait jaser à Mumbai, en Inde, et à Las Vegas, permet de visualiser sur écran géant toutes les unités ainsi que les aires communes du projet Charlotte Condos Société, de même que les vues donnant sur le centre-ville, le canal Lachine, les pistes multifonctionnelles et les parcs environnants.

C'est pratiquement comme si on se projetait dans l'avenir, dans l'unité que l'on convoite ou que l'on a déjà réservée. On peut même prendre des photos à partir du logiciel, contrôlé par une tablette, et visualiser différents finis et textures afin d'effectuer des choix éclairés. Voilà un moyen de rassurer les personnes frileuses d'acheter sur plan et, à la fois, d'attirer les milléniaux et friands de la techno.

Le projet Charlotte Condos Société, développé par Huit Développement, une filiale du Groupe AXXYS, et mis en marché par McGill Immobilier, est le dernier en date à annoncer son érection sur le site de l'ancien site de tri postal, les promoteurs étant en voie de parachever le redéveloppement de Griffintown dans sa partie la plus à l'ouest.

Preuve de l'effervescence qui ne se dément pas dans le quartier, mardi midi, 30 minutes après le lancement de la vente VIP, 20 des 243 unités avaient déjà été vendues.

L'édifice en U de huit étages sera livré à partir de l'été 2020. Il disposera de studios et de condos comportant jusqu'à trois chambres, histoire de rejoindre plusieurs catégories d'acheteurs, a indiqué à l'Agence QMI Debby Doktorczyk, copropriétaire de McGill Immobilier.

«C'est un projet extrêmement bien placé, bien entouré. On a l'eau en face, deux parcs à côté, on est dans Griffintown, il y a le marché Atwater qui n'est pas loin et les restaurants de la rue Notre-Dame», a expliqué Mme Doktorczyk, en insistant sur la proximité du centre-ville et de la nature à la fois.

«On est dans un endroit assez calme et retiré. On pense qu'on va avoir des acheteurs expérimentés, de jeunes professionnels ou des investisseurs, et ils vont être intéressés par la finition très léchée, très sophistiquée», a-t-elle poursuivi.

Parmi les particularités du projet, on retrouvera des gardes robes encastrés comme du mobilier et il y aura des espaces de rangement aux étages, ce qui est plutôt rare sur le marché. L'immense terrasse sur le toit, comprenant une piscine, permettra d'admirer les alentours du Centre Bell, l'autre secteur de la ville qui est en plein boom immobilier.

Les prix des unités de Charlotte Condos Société varient entre 200 000 $, pour un studio, et 1 million $ pour les plus grandes unités.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos