Charlotte R. Castilloux
Agence QMI

La saison de signature de bail est ouverte

La saison de signature de bail est ouverte

Photo Fotolia

Charlotte R. Castilloux

Il peut y avoir un écart de 700 $ par mois entre un 4 1/2 dans Lachine et un logement similaire dans Ville-Marie, selon ce qu'a constaté le «24 Heures» en consultant les petites annonces d'appartement à louer à Montréal.

En consultant les petites annonces d'appartement à louer, le «24 Heures» a constaté qu'en moyenne, il en coûte environ 700 $ par mois pour louer un 4 1/2 à Lachine, comparativement à 1400 $ dans Ville-Marie.

Sur Kijiji, un appartement à Montréal se loue en moyenne au coût de 792 $, mais ce prix varie grandement en fonction de plusieurs facteurs, et surtout de l'emplacement de l'immeuble. Il y a des variantes au sein d'un même arrondissement, où les quartiers populaires deviennent de plus en plus dispendieux. Par exemple, un logement dans le Mile-End peut coûter quelques centaines de dollars de plus qu'ailleurs dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

En 2016, plus d'un million d'annonces d'appartement ont été publiées sur Kijiji dans le Grand Montréal. Devant ce nombre impressionnant, plusieurs ont des maux de tête juste à penser à chercher un nouveau logement.

Pour guider ceux qui sont à la recherche d'un nouveau logement à Montréal, le «24Heures» a tenté d'évaluer le prix moyen* d'un appartement dans les différents arrondissements de Montréal.

*les prix des logements ont été basés sur une approximation à la suite d'une consultation non exhaustive d'une vingtaine d'annonces de logements (4 1/2) aux services variables sur différents sites.

Prix moyen d'un 4 1/2 dans les arrondissements de MTL

- Ahuntsic/Cartierville: 770 $
- Anjou: 800 $
- Côtes-Des-Neiges: 970 $
- Lachine: 700 $
- LaSalle: 900 $
- Plateau- Mont-Royal: 1 350 $
- Mercier - Hochelaga: 770 $
- Outremont: 1 260 $
- Pierrefonds-Roxboro: 810 $
- Riviere-des-prairies-Pointes-aux-trembles: 750 $
- Rosemont La-Petite-Patrie: 840 $
- Saint-Laurent: 1 100 $
- Saint-Léonard: 800 $
- Verdun: 800 $
- Ville-Marie: 1 400 $
- Villeray: 900 $
- Montréal Nord: 750 $
- Sud-Ouest: 1 000 $
- Île-Bizard—Sainte-Geneviève: 880 $

Difficile de se loger à Montréal?

Malgré les milliers de logements et chambres disponibles à la location, il peut s'avérer difficile de trouver chaussure à son pied.

«Une fois que tu commences à regarder des "apparts", t'arrêtes plus. C'est comme une drogue», a expliqué Geneviève Gaudreault, qui se cherche un nouvel appartement avec sa colocataire. En moyenne, sur Kijiji, une annonce d'appartement reste visible moins de deux semaines, d'où l'intérêt des chercheurs de logements à rester alerte.


PHOTO 24 HEURES, CHARLOTTE R. CASTILLOUX

«C'est sûr qu'on a beaucoup de critères, on sait ce qu'on veut, mais à chaque fois qu'on appelle pour visiter un logement, il est déjà loué. Sinon, il y a toujours quelque chose qui cloche», a-t-elle poursuivi.

En plus d'avoir des critères bien établis, les deux locataires possèdent un chien, un chihuahua. «Ça aussi ça nous bloque, c'est rare les propriétaires qui accepte les chiens, même les petits comme le nôtre», a raconté Mme Gaudreault.

Geneviève et sa colocataire ne sont pas les seules dans cette situation. Plusieurs Montréalais cherchent présentement pour trouver l'appartement parfait. C'est le cas également de Sophie Houle-Tousignant, une jeune professionnelle qui tente de se rapprocher de son travail. «Ça va devenir ma demeure et c'est sûr que j'aimerais m'installer pour plus d'une année, a-t-elle expliqué, alors je ne veux pas habiter dans n'importe quoi. »


PHOTO 24 HEURES, CHARLOTTE R. CASTILLOUX

L'art de trouver un logement va même jusqu'à connaître ses propres lois selon elle. «On ne savait pas qu'il fallait directement signer après la visite si on veut vraiment "l'appart"», a raconté Mme Houle-Tousignant qui dit avoir perdu un logement parce qu'elle a pris deux heures pour y réfléchir.

Le secret

Il n'y a pas que les locataires qui ont de la difficulté à trouver leur perle rare, les propriétaires aussi.

«Avant tout, ça prend une annonce réelle et complète», a expliqué Christian Perron, président de l'Association des propriétaires d'appartements du grand Montréal et lui-même propriétaire de plusieurs immeubles à logements.


PHOTO 24 HEURES, CHARLOTTE R. CASTILLOUX

Mais qu'est-ce qu'un bon locataire? Pour M. Perron, l'important c'est que son futur locataire s'intègre bien au reste des habitants de l'immeuble. Et, évidemment, il s'attend à ce qu'un bon locataire paie son loyer.

«C'est sûr que ce qui est génial, c'est d'avoir des locataires à long terme, mais ça, on ne peut pas prévoir et on n'est jamais à l'abri de problèmes. De manière générale, c'est une question d'instinct», a poursuivi celui qui est déjà resté près de quatre heures à discuter avec de futurs locataires lors d'une visite.

our une bonne entente entre le locataire et son propriétaire, le secret est la discussion. «On est capable d'éviter plusieurs problèmes si on est capable de se parler», a souligné M. Perron, qui estime que c'est le meilleur moyen d'entretenir une belle relation propriétaire-locataire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos