Agence QMI

Endettement des ménages: l'économie canadienne vulnérable

Endettement des ménages: l'économie canadienne vulnérable

La dette des ménages fortement endettés est concentrée chez les moins de 45 ans.Photo Fotolia

OTTAWA - L'alourdissement de la dette des ménages depuis 10 ans au Canada représente une vulnérabilité importante de l'économie, prévient la Banque du Canada, qui réclame l'adoption d'autres mesures de réglementation et de surveillance efficaces pour préserver la stabilité financière.

La dette des ménages fortement endettés est concentrée chez les moins de 45 ans et, sur le plan géographique, la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario représentent 81 % de la dette détenue par les ménages fortement endettés, alors que ces trois provinces comptent 63 % de la population canadienne.

Tel est l'essentiel du message, assez alarmant, qu'a livré mercredi dans un discours le sous-gouverneur de la Banque du Canada, Lawrence Schembri, devant la Chambre de commerce de Guelph, en Ontario.

«La vulnérabilité financière liée à l'endettement élevé des ménages a augmenté au cours de la dernière décennie. Cette situation tient, en partie, au fait que la dette s'est concentrée davantage parmi les ménages très endettés, particulièrement ceux dont la capacité d'assurer le service de leur dette les rend plus vulnérables à un ralentissement économique», a expliqué M. Schembri dans le texte de son allocution fourni à des journalistes dans une séance à huis clos à Ottawa.

Au Canada, environ 720 000 ménages fortement endettés ont un ratio de la dette au revenu brut supérieur à 350 %, c'est-à-dire que pour chaque dollar de revenu brut, ces ménages ont une dette de 3,50 $.

«Les emprunteurs lourdement endettés sont généralement plus jeunes, ont un revenu et des avoirs moindres, et sont plus susceptibles d'avoir suivi des études ou une formation postsecondaires. En outre, la proportion d'emprunteurs fortement endettés est beaucoup plus grande en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario, provinces où les prix des logements sont les plus élevés», a dit le sous-gouverneur de la Banque du Canada.

Dans ce contexte qui préoccupe grandement la banque centrale, M. Schembri incite les emprunteurs et les prêteurs à la prudence.

Il prône un effort collectif de surveillance et d'atténuation des vulnérabilités financières, effort qu'il juge essentiel pour maintenir la stabilité et l'efficience du système financier, ainsi que pour favoriser la croissance économique du Canada.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos