Josiane Roulez
37e avenue

Quelle maison peut-on acheter avec 300 000 $ aujourd'hui?

Quelle maison peut-on acheter avec 300 000 $ aujourd'hui?

Photo Archives / Agence QMI

Josiane Roulez

Selon la firme d'information foncière JLR, les prix des maisons unifamiliales auraient augmenté de 121 % depuis 30 ans, sans tenir compte de l'inflation. Mais quel genre de propriété peut-on acheter, aujourd'hui, avec un budget de 300 000 $? Tout est une question d'emplacement!

«Le prix d'une propriété repose avant tout sur la valeur du terrain. Près des grands centres ou du centre-ville, les prix sont évidemment plus élevés, à commencer par Montréal», explique Vincent Lainesse, courtier immobilier chez Via Capitale Affaires - Avenue et dont la clientèle se situe à Montréal et en Montérégie.

À Montréal

«Le prix médian des maisons unifamiliales est de 405 000 $ sur l'île de Montréal. Toutefois, les maisons les moins chères se retrouvent aux bouts de l'île, comme à Pointe-aux-Trembles, ce qui revient presque à habiter en banlieue», signale Joanie Fontaine, économiste chez JLR Solutions foncières.

Les propriétés de 300 000 $ et moins se retrouvent donc surtout en périphérie de l'île, tandis qu'il faut en général débourser 500 000 $ et plus dans les quartiers centraux pour une unifamiliale.

Un acheteur déterminé trouvera dans le centre de Montréal de rares propriétés à 300 000 $ ou moins, mais elles sont la plupart du temps petites, mal situées ou mal entretenues. «À moins de vouloir s'acheter un projet, mieux vaut s'éloigner un peu pour trouver un meilleur prix», recommande Vincent Lainesse.

Avec un budget limité, la tentation est forte de regarder du côté des condos. Pour 300 000 $, les options pleuvent, avec un prix médian s'établissant à 283 000 $. Toutefois, prudence! En surabondance à Montréal, les condos sont beaucoup plus faciles à acheter qu'à revendre, et leur prix stagne depuis plusieurs années.

En banlieue de Montréal

En périphérie de l'île et en banlieue de Montréal, on peut reprendre espoir. À titre d'exemple, le prix médian des unifamiliales est de 309 500 $ à Laval et de 280 000 $ à Longueuil. À ce prix, on trouve même des duplex!

Le prix médian des maisons varie toutefois beaucoup d'une banlieue à l'autre. «Le standing d'une ville a beaucoup d'influence sur le prix des propriétés. À Boucherville, par exemple, le prix médian des unifamiliales s'établit à 361 000 $. La ville a une très bonne réputation, les propriétés sont de haute qualité et les gens sont prêts à payer plus cher pour y vivre. On y trouve donc moins de maisons à 300 000 $», illustre Joanie Fontaine.

Ailleurs au Québec

Hors de la région de Montréal, un budget de 300 000 $ est tout à fait confortable pour acquérir une maison unifamiliale de bonne qualité. À Québec, le prix médian s'établit à 255 000 $, et à Gatineau, à 240 000 $. Le site web Centris, la base de données provinciale des courtiers immobiliers, révèle dans ces villes de belles propriétés avec de grands terrains affichées à 300 000 $ ou moins.

Les perspectives sont encore plus souriantes à Sherbrooke (194 000 $), Trois-Rivières (165 000 $), Sorel-Tracy (160 000 $) ou Drummondville (170 000 $). Dans ces régions, on peut se procurer de superbes propriétés qui en vaudraient au moins le double en banlieue de Montréal.

Un acheteur disposant d'un budget de 300 000 $ a donc l'embarras du choix... à condition de ne pas chercher à Montréal!

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos