Julie Marcil
37e avenue

Reprises de finance: pour acheteurs avertis

Reprises de finance: pour acheteurs avertis

Reprise de finance n'égale pas nécessairement «bonne affaire».

Julie Marcil

Lors de l'achat d'une maison, il peut être tentant de profiter des économies que semblent permettre une propriété vendue à titre de reprise de finance. Toutefois, ces prix «réduits», ne sont pas toujours de véritables rabais.

Une reprise de finance se fait très souvent par les institutions financières lorsqu'un individu ou un entrepreneur ne peut plus acquitter ses paiements hypothécaires. Pour revendre rapidement le bien immobilier, la banque pourra laisser aller la maison en deçà de la valeur marchande, mais tout dépend du moment de la vente.

Si la maison est en bon état et que la période d'achat se fait dans un marché où les vendeurs sont avantagés, les banques revendront la propriété à prix fort. Reprise de finance n'égale pas nécessairement «bonne affaire».

Pas de garantie


Il est très important de savoir que lorsqu'on achète une reprise de finance, il n'y a légalement pas de garantie en cas de vice caché. Cela signifie que l'acheteur ne pourra pas poursuivre l'institution bancaire (ni l'ancien propriétaire) s'il découvre, après achat, des problèmes non déclarés avec le bâtiment. S'il y a eu négligence dans l'entretien de la maison, le nouveau propriétaire pourrait donc être désagréablement surpris.

Peu de temps pour évaluer


En général, les reprises de finance, parce qu'elles sont vues comme des aubaines potentielles, sont très courues. Il importe d'avoir la capacité d'analyser rapidement la situation et faire les démarches nécessaires à l'évaluation sans perdre de temps.

Poser beaucoup de questions


Les raisons d'une reprise peuvent être nombreuses. Si la maison est à vendre à cause de problèmes financiers qui ont perduré, il est possible que l'ancien propriétaire ait négligé l'entretien de l'édifice. Si c'est le constructeur d'un immeuble neuf qui a fait faillite, il est important de s'informer pour savoir si tous les travaux ont été exécutés. Dans le cas contraire, des travaux de finition seront requis et le prix de vente devra peut-être être revu en conséquence.

Le créancier pourrait, lui aussi, avoir négligé l'immeuble entre la reprise et le moment de la vente. S'informer de sa bonne réputation sera alors un réflexe salutaire.

Faire inspecter la propriété


Prendre le temps de faire inspecter la propriété par des spécialistes est une étape obligée. Il n'est pas souhaitable d'escamoter cette étape sous prétexte que l'achat doit se faire rapidement.

Prévoir les coûts de rénovation


Même s'il n'y a pas de rénovations apparentes au moment de l'achat, il est sage de prévoir un budget pour des rénovations ultérieures qui pourraient survenir dans les mois suivant l'achat.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos