Sandra Mathieu
37e avenue

Magasiner sa chirurgie au laser en 2016

Magasiner sa chirurgie au laser en 2016

Photo Fotolia

Sandra Mathieu

Toutes les cliniques ne s'équivalent pas en matière de chirurgie au laser pour la vue, comme nous l'indique l'enquête d'une récente édition du magazine Protégez-Vous! Comment magasiner sa chirurgie au laser?

La chirurgie oculaire au laser a beaucoup évolué depuis ses débuts en 1990. Aujourd'hui, 100 000 Canadiens y ont recours annuellement. Malgré les avancées médicales et la diminution considérable des complications, c'est une intervention à ne pas prendre à la légère; il importe donc de magasiner de façon réfléchie.

«Le patient a une grande part de responsabilité. Idéalement, il arrive préparé, il a fait ses recherches et il n'hésite pas à poser des questions», explique la Dre  Johanna Choremis, professeure adjointe à l'Université McGill et à l'Université de Montréal et porte-parole de l'Association des médecins ophtalmologistes.

Les facteurs déterminants

Selon cette dernière, la réputation de la clinique et du chirurgien, son expérience, son volume d'interventions et son taux de réussite sont des facteurs clés dans le choix final du patient, sans bien sûr oublier le prix. C'est toutefois le bouche à oreille qui met le plus en confiance un patient et l'influence dans son choix. De savoir que telle connaissance a vécu l'expérience de façon positive est en effet drôlement rassurant!

Les professionnels offrent aussi des recommandations précieuses. Beaucoup d'optométristes dirigent des patients vers des ophtalmologistes ou encore des cliniques dont ils connaissent la réputation. Comme ils revoient souvent les clients par la suite, ils développent une bonne connaissance du milieu.

La plupart des cliniques offrent l'évaluation préopératoire gratuite. Donc, si l'on ressent le besoin d'obtenir un deuxième avis, ou encore si l'on ne s'est pas senti à l'aise dans une clinique, rien ne nous empêche d'en visiter une autre.

Le prix d'une chirurgie

La même paire d'yeux peut générer une facture qui varie de plusieurs centaines de dollars d'un endroit à l'autre. Comment expliquer une telle variabilité? En fait, plusieurs facteurs font fluctuer le montant final: type d'intervention, traitement personnalisé selon l'asphéricité de la cornée, objectifs recherchés, garanties, visites de suivi et retouches incluses ou non, service global, économies de grande échelle, meilleur prix garanti, etc. Il ne faut donc pas s'attarder qu'au prix de l'intervention. Qu'adviendra-t-il, par exemple, si notre vision s'affaiblit dans 10 ans?

Il importe donc de poser les questions qui permettent de bien comprendre ce que le prix inclut afin de procéder à une comparaison... avec des comparables! Sans oublier les éléments qui ne se chiffrent pas...

Selon la Dre Choremis, la façon dont le patient est traité lors de sa première visite peut être décisive quant à son verdict. «Il est toujours préférable de rencontrer en personne un professionnel de la vue dans une clinique pour s'assurer que l'on se sent en confiance, prendre le temps de discuter, poser ses questions et ainsi avoir en main toute l'information, souligne-t-elle. Souvent au téléphone, le patient reçoit le prix de base qui ne tient pas compte de plusieurs facteurs importants.»

Elle ajoute que, malgré un trouble de vision complexe, il vaut la peine de s'informer sur les possibilités actuelles, parce que les technologies permettent beaucoup plus de types d'interventions qu'il y a dix ans, et ce n'est pas parce qu'une clinique ne peut procéder qu'aucune ne le pourra.

Finalement, il est primordial de bien lire le consentement pour être conscient de ce que l'on signe et également considérer que, plus une prescription est complexe, plus les chances de retouches sont élevées.

Bonnes nouvelles pour le portefeuille

• De plus en plus d'entreprises incluent dans leur régime d'assurance une couverture partielle ou complète de la correction de la vue au laser, notamment des interventions LASIK et KPR.

• Plusieurs cliniques proposent des offres de financement intéressantes.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos