Agence QMI

Des aînés incapables de payer une résidence privée

Au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord, entre 50 et 60 % des ainés de plus de 65 ans vivent avec 1046 $ par mois. Pourtant, le coût mensuel moyen des résidences pour personnes âgées au Québec est de 1626 $. 

Face à des choix financiers difficiles, certains ainés doivent vivre dans des lieux qui ne sont pas adaptés à leur condition.

Aucun conseiller financier ne recommanderait de dépenser la quasi-totalité de son revenu pour le loyer, la nourriture et les soins.

«Y'a une personne qui est venue ici dernièrement au bureau et elle m'a dit: "J'arrive plus. Je paye dans une résidence, je ne suis pas capable de sortir. Je suis prise à la gorge. J'aime ça sortir de temps en temps et aller voir mes enfants à Québec, mais je ne suis plus capable"», a indiqué Claudine Émond, directrice générale du réseau FADOQ de la Côte-Nord.

C'est pourtant la situation de plus d'un aîné sur deux au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord qui vit avec l'aide sociale des personnes âgées, le supplément de revenu minimal garanti. Ils gagnent 1415 $ par mois.

«C'est nettement insuffisant pour résider dans une résidence privée pour aînés, qui peuvent demander 2000 à 2500 $ par mois», a déploré la directrice générale de la FADOQ du Bas-Saint-Laurent, Nancy Bérubé. «Pour une personne qui veut aller en résidence, à cause du contexte de la Côte-Nord, c'est environ 1900 $», a ajouté Mme Émond.

Prix ajustés 

Les propriétaires de résidences privées sont affectées, alors qu'ils doivent ajuster leurs prix, ou refuser l'hébergement. 

«On peine à augmenter les loyers, parce qu'on veut respecter la capacité de payer des aînés», a indiqué le président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins.

Le coût trop élevé des résidences et la perte d'autonomie les obligent à voyager d'une résidence à une autre, avant de finir au CHSLD. Des intervenants du milieu appellent cela l'itinérance institutionnelle.

Les aînés qui n'ont pas les moyens de payer une résidence privée se retrouvent en CHSLD, qui coûte plus de 80 000 $ par année aux contribuables québécois. 



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos