Guillaume St-Pierre
Agence QMI

Les Québécois paient moins cher leur électricité

Les Québécois paient moins cher leur électricité

Hydro-Québec a annoncé la semaine dernière une augmentation de 0,7 % de ses tarifs à compter du 1er avril prochain.Photo Archives / Agence QMI

Guillaume St-Pierre

OTTAWA - Bien qu'elle ne cesse de grimper, la facture d'électricité des Québécois gruge une part moins importante de leur budget que la plupart des Canadiens, révèle une étude publiée mardi.

Selon un rapport produit par l'Institut Fraser - un groupe de réflexion de droite - 7,9 % des ménages canadiens vivaient en situation de «pauvreté énergétique» en 2013. Concrètement, cela signifie que la facture d'électricité accapare au moins 10 % de leurs dépenses.

Au Québec, cette situation toucherait 6,2 % des ménages. Seule la Colombie-Britannique, qui produit elle aussi de l'hydroélectricité en grande quantité, fait mieux que le Belle Province, avec un taux de 5,3 %.

«Les températures plus clémentes jouent aussi certainement un rôle, indique un chercheur de l'Institut, Ken Green, commentant la bonne performance de la Colombie-Britannique.

«C'est frappant de constater que dans un pays aussi riche, autant de familles canadiennes vivent en situation de pauvreté énergétique», ajoute M. Green.

Dans les provinces de l'Atlantique, un ménage sur cinq dépense 10 % ou plus de son budget pour se chauffer et s'éclairer. Suivent la Saskatchewan (12,9 %), l'Ontario (7,5 %), l'Alberta (6,8 %), et le Manitoba (6,7 %).

Citant une étude datée de 2014, l'Institut Fraser indique que c'est à Montréal où l'électricité est la moins chère en Amérique du Nord.

Mais le tableau se noircit au Québec lorsqu'on tient compte du prix de l'essence.

La «pauvreté énergétique» grimpe alors à 19,6 % des ménages québécois, légèrement au-dessus de la moyenne canadienne (19,4 %). En vertu de ce nouveau calcul, l'Alberta (12,8 %) déclasse la Colombie-Britannique (13,9 %).

Hydro-Québec a annoncé la semaine dernière une augmentation de 0,7 % de ses tarifs à compter du 1er avril prochain. Il s'agit de la plus faible hausse en quatre ans.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos