Martine Turenne
Agence QMI

SAQ: hausses de prix mercredi pour 180 produits

SAQ: hausses de prix mercredi pour 180 produits

Pour une bouteille de vin à 15 $, la hausse sera d'environ 65 cents. Photo Archives / Agence QMI

Martine Turenne

MONTRÉAL - Dès mercredi matin, la Société des alcools du Québec (SAQ) augmentera le prix de vente de 180 de ses vins et spiritueux tandis qu'une vingtaine d'autres coûteront moins cher. Sur quelque 1200 produits courants vendus par la SAQ, c'est donc 17 % d'entre eux qui vont fluctuer.

Ce réajustement est attribuable à la faiblesse du huard par rapport aux devises américaine et européenne, a expliqué Renaud Dugas, porte-parole de la SAQ. «On a revu les prix pour l'ensemble des vins négociés en euro et en dollar américain, a-t-il dit. Ceux-là sont majoritairement affectés.»

La majorité (80 %) des vins sont négociés en dollar canadien, à la SAQ. «On essaie de le faire pour assurer la stabilité, a précisé M. Dugas. Mais ce n'est pas toujours possible.»

Pour une bouteille de vin à 15 $, la hausse sera d'environ 65 cents. «Toutes les gammes de prix sont touchées», a indiqué le porte-parole.

Le choix aux fournisseurs

Dès que le taux de change fluctue de plus de 3 %, la SAQ procède à une révision. «On informe alors les fournisseurs. Ils ont le choix d'absorber la hausse ou de la laisser aller sur le prix de détail. Quand la devise prend du galon, ça peut se traduire par une diminution», a dit Renaud Dugas.

«La marge brute de la SAQ, autour de 135 %, est tellement élevée qu'il en reste suffisamment pour absorber les variations du dollar canadien», croit de son côté l'économiste Frédéric Laurin, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, auteur du livre Où sont les vins? Le problème de la distribution du vin au Québec».

«Un monopole d'État a toujours un prétexte pour augmenter ses prix, a expliqué M. Laurin. Quand le dollar canadien était fort, le consommateur n'en a pas tant profité.»

La SAQ se réserve onze plages dans l'année pour revoir ses prix à la hausse ou à la baisse. «Le processus est ultra rigoureux», a assuré Renaud Dugas.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos