Agence QMI

Les factures dans les bars ne font pas l'unanimité

Les factures dans les bars ne font pas l'unanimité

Photo Fotolia

RIMOUSKI - À compter du 1er février 2016, les exploitants de bars et de restos-bars auront l'obligation de remettre à chaque client une facture produite au moyen d'un module d'enregistrement des ventes pour chaque consommation commandée. Mais cette nouvelle mesure ne plait pas à tous.

Mensuellement, les informations récoltées seront envoyées à Revenu Québec.

«Dans le secteur des bars, les pertes fiscales sont évaluées à chaque année à 76 millions $. Des sommes considérables qui échappent à l'ensemble des contribuables. Grâce au module d'enregistrement des ventes, on va être en mesure de récupérer une partie importante de ces sommes», a expliqué Stéphane Dion, de Revenu Québec.

À trois semaines de l'entrée en vigueur, la nouvelle réglementation est loin de faire l'unanimité chez les tenanciers de bars.

«C'est le volet écologique, le gaspille de papier, affirme le propriétaire du Spot Billard à Rimouski, Martin Larose. Je vous dirais que 99 % des gens n'ont pas besoin de la facture.»

Le propriétaire du Bar Le Campus, Luc Pichette, s'inquiète de la logistique associée à cette nouvelle méthode. «Ça va apporter beaucoup de coûts supplémentaires. On parle des fermetures qui prennent peut-être une heure de plus. On a aussi beaucoup de plaintes au niveau du service depuis que c'est implanté.»

Afin de faciliter l'implantation d'un tel système, Revenu Québec propose, depuis avril dernier, un programme de subventions.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos