Alain McKenna
Agence QMI

Notman et les startups montréalaises bientôt riches

Notman et les startups montréalaises bientôt riches

La valeur des jeunes pousses associées à la maison Notman estimées à 80 millions $. Photo capture

Alain McKenna

La maison Notman de la rue Sherbrooke a officiellement ouvert ses portes cette semaine, mais ça fait déjà plus de deux ans que le building héberge entrepreneurs, investisseurs et, oui, même quelques rêveurs.

Espérant générer plus d'un milliard et demi en «valeur économique directe» d'ici 10 ans, la fondation Osmo, dirigée par Alan Macintosh, John Stokes et Jean-Sébastien Cournoyer, supervise la location des quatorze salles et bureaux des deux bâtiments qui la composent. John Stokes, également impliqué dans la gestion du fonds Real Ventures, en parle comme plus qu'un simple lieu de travail.

«Ce qui distingue la maison Notman des autres projets du genre à Toronto, à New York et ailleurs, c'est la distinction que nous faisons entre l'hébergement d'entreprises à vocation technologique, la création d'un réseau mondial d'entrepreneurs qui ont débuté ici, et la promotion de leurs projets. C'est un lieu public et accessible où investisseurs et entrepreneurs se retrouvent.»

La formule semble faire mouche: la fondation Osmo estime à 80 millions de dollars la valeur des jeunes pousses actuellement associées à la maison Notman, mais comme elles ne sont qu'à leurs débuts, ça laisse encore beaucoup de temps pour atteindre l'objectif d'en faire des entreprises milliardaires.

D'ailleurs, voici les projets les plus en vue de la maison Notman.

Vanhawks

Le vélo intelligent de Vanhawks, le Valour, n'a pas encore officiellement pris les pistes cyclables d'assaut mais il a tout de même récolté quelque 800 000 dollars sur Kickstarter. Vu l'objectif initial de 100 000 $, on peut dire qu'il s'agit là d'un énorme succès pour l'entreprise torontoise, qui a tout de même fait ses premiers pas dans les locaux de la maison Notman.

Un vélo avec navigation pas à pas intégrée, indicateurs à DEL et guidon vibrant, c'est déjà mieux que le commun des vélos. Un vélo capable de détecter la présence d'obstacles, de voitures et de nids-de-poule et de suggérer des manœuvres d'évitement avant même que le cycliste n'ait eu le temps de réagir, c'est encore mieux.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos