Sylvain Larocque
Journal de Montréal

Bombardier supprime 5000 emplois, dont 2500 au Québec

Bombardier supprime 5000 emplois, dont 2500 au Québec

Photo Courtoisie, Bombardier

Sylvain Larocque

Bombardier a annoncé jeudi une série de mesures pour améliorer sa rentabilité, y compris la suppression d'environ 5000 postes, dont 2500 au Québec, et la vente du programme d'avions régionaux Q400.

La multinationale québécoise réduira la taille de son «équipe centrale d'ingénierie aéronautique», concentrée dans la région de Montréal, et retranchera des emplois dans d'autres secteurs dans le cadre d'une «initiative de restructuration» visant notamment «l'optimisation des processus de production et de gestion».

À la fin de 2017, Bombardier comptait 69 500 salariés dans le monde.

Par ailleurs, Bombardier vendra sa gamme d'avions turbopropulsés Q400 à l'entreprise britanno-colombienne Viking Air pour environ 300 M $ US. L'entreprise avait acquis ce programme de Boeing en 1992.

Bombardier cédera en outre ses activités de formation des pilotes et des techniciens d'avions d'affaires à l'entreprise montréalaise CAE pour environ 800 M $ US.

Au troisième trimestre, Bombardier a enregistré des revenus de 3,64 G $ US, en baisse de 5%, et des profits nets de 149 M $ US (4 cents US par action). Pendant la même période de l'an dernier, l'entreprise avait subi une perte nette de 100 M $ US.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos