Agence QMI
Agence QMI

Barrick Gold avale son rival Randgold Resources pour créer un géant de l'or

Barrick Gold avale son rival Randgold Resources pour créer un géant de l'or

Agence QMI

TORONTO - La minière canadienne Barrick Gold a mis la main sur sa rivale Randgold Resources, lundi, pour créer un géant dans le milieu de la production d'or.

La fusion des deux entreprises permettra de créer une nouvelle entité, New Barrick Group, qui vaudra environ 18,3 milliards $ US (environ 23,7 milliards $ CAN). En se basant sur les résultats financiers des deux groupes en 2017, la nouvelle entité devrait générer des revenus de 9,7 milliards $ US par année et des profits de 4,7 milliards $ US.

Après la fusion, les actionnaires de Barrick Gold détiendront 66,7 % de la nouvelle entité, tandis que ceux de Randgold posséderont le tiers restant des actions.

En vertu de cette entente, la nouvelle compagnie détiendra cinq des dix mines d'or avec le meilleur potentiel de production d'or au monde. Deux de ses propriétés ont aussi le potentiel de devenir des mines d'or dites de «premier tiers», c'est-à-dire des mines avec une espérance de vie de 10 ans qui avaient une production annuelle d'au moins 500 000 onces d'or en 2017.

Le président exécutif de Barrick Gold, John L. Thornton, deviendra le président exécutif de la nouvelle entreprise. De son côté, le chef de la direction de Randgold, Mark Bristown, deviendra le président et chef de la direction de New Barrick Group.

«La combinaison de Barrick et Randgold permettra de créer un nouveau champion pour la création de valeur dans l'industrie des mines», a commenté M. Thornton par communiqué. Selon lui, la fusion permettra à la nouvelle entreprise d'offrir un meilleur rendement pour ses actionnaires.

L'annonce de la fusion entre les deux entreprises a fait bondir leur titre respectif. En milieu d'après-midi, Barrick Gold gagnait 6,5 % à la Bourse de Toronto, tandis que Randgold gagnait 5,4 %.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos