Agence QMI
Agence QMI

Sinorama demande un contrôle judiciaire

Sinorama demande un contrôle judiciaire

Logo Sinorama

Agence QMI

MONTRÉAL - Déboutée par le Tribunal administratif du Québec (TAQ), mercredi, dans sa démarche pour récupérer son permis d'agent de voyages, l'agence Sinorama demande à la Cour supérieure d'intervenir.

L'avocat de Sinorama, Brian Mitchell, a indiqué à l'Agence QMI en après-midi, vendredi, qu'il demandait au nom de son client un contrôle judiciaire dans cette affaire, afin de faire suspendre la récente décision du TAQ.

Sinorama, en proie à d'importants problèmes financiers depuis des mois, contestait auprès du TAG deux décisions de l'Office de la protection du consommateur, soit celle du 24 juillet mettant l'agence sous tutelle afin que soient protégées les sommes versées par ses clients, et celle du 7 août dernier sur le non-renouvellement de son permis.

Sinorama, connue pour ses forfaits vers la Chine, soutenait notamment que l'OPC s'est placée en conflit d'intérêts dans ce dossier et que l'organisme n'a pas agi de bonne foi.

Mercredi soir, les arguments de Sinorama n'ont pas trouvé écho au TAQ qui n'a pas a jugé bon de renverser les décisions de l'OPC.

Sinorama a aussi déposé devant le TAG une requête sur le fond du dossier à être entendue à une date qui reste à déterminer.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos