Agence QMI
Agence QMI

Bombardier vend son centre de tubes de Mirabel au groupe français Lauak

Bombardier vend son centre de tubes de Mirabel au groupe français Lauak

AFP

Agence QMI

MONTRÉAL - Bombardier a conclu un accord avec le groupe français d'aéronautique Lauak pour vendre sa division de tuyauterie et de canalisations aérospatiales de Mirabel.

Le montant de la transaction n'a pas été divulgué.

En rachetant les activités de tuyauteries et canalisations de Bombardier, Lauak fait ses premiers pas au Québec et s'implante pour la première fois en Amérique du Nord.

Dans un communiqué publié vendredi matin, le Syndicat des Machinistes s'est réjoui de la transaction, en déclarant qu'il s'agissait d'«une opportunité de sécuriser des emplois et de voir les activités du site de Mirabel prendre de l'expansion».

«Lauak est un leader mondial dans le domaine des tuyauteries et des canalisations en aérospatiale. Lauak compte utiliser sa nouvelle usine pour diversifier sa clientèle en Amérique du Nord alors que le Groupe a déjà deux de ses clients à Mirabel avec Airbus et Stelia et qu'on parle d'embaucher des travailleurs», a déclaré David Chartrand, coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes.

Le centre de tubes de Mirabel a été acquis en 2008 alors que GE Elano prévoyait mettre fin à ses activités à Mirabel. Il s'agissait d'assurer l'approvisionnement en tubes aéronautiques pour les usines Bombardier au Québec.

Le groupe Lauak compte parmi ses clients les constructeurs Airbus, Dassault Aviation, Embraer, Airbus hélicoptères et IAI, les entreprises d'aérostructures Stelia, Daher et Latécoere et les équipementiers Liebherr et Safran.

«C'est une décision gagnant/gagnant mûrement réfléchie par les deux entreprises. Cette opération permet à chacun de se concentrer sur son coeur de métier», a commenté le président du Groupe Lauak, Jean-Marc Charritton, dans un communiqué.

La compagnie française a précisé qu'elle souhaitait diversifier les activités au site de Mirabel.

Lauak opère cinq usines en France et une au Portugal. Cette nouvelle acquisition porte donc son nombre total d'usines à six.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos