Agence QMI
Agence QMI

Dumping: Ottawa lance des consultations pour protéger l'industrie de l'acier

Dumping: Ottawa lance des consultations pour protéger l'industrie de l'acier

Photo d'archives, AFP

Agence QMI

OTTAWA | Le gouvernement fédéral compte adopter des mesures de protection pour l'industrie canadienne de l'acier face au dumping de produits étrangers au pays, en hausse depuis l'imposition de tarifs américains.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a lancé mardi des consultations à cette fin. «Nous savons qu'en raison des tarifs injustes imposés par les États-Unis, les autres pays vont chercher de nouveaux débouchés pour leurs produits», a-t-il déclaré lors d'un point de presse à Hamilton, en Ontario.

Les consultations ciblent sept produits pour lesquels une hausse des importations au pays a été constatée dans la foulée de l'imposition par les Américains de droits de douane de 25 % sur l'acier.

Ces tarifs placent le Canada dans une «situation exceptionnelle», a déploré M. Morneau. Selon lui, une augmentation subite des importations risque de nuire aux producteurs et travailleurs canadiens en déstabilisant le marché.

Le gouvernement n'a pas chiffré cette hausse des importations. Selon des données de Statistique Canada rapportées par Bloomberg mardi matin, elle est de 16 % pour le deuxième trimestre de 2018 comparé à la même période l'année dernière.

Les différents acteurs de l'industrie ont jusqu'au 29 août pour faire connaître leur avis au ministère des Finances.

La liste de produits comprend notamment des tôles d'acier, des fils en acier inoxydable et des barres d'armature en provenance de pays autres que les États-Unis.

Le Canada avait lancé dans les derniers mois une série d'enquêtes sur des importations de produits d'acier venant de la Chine, de la Corée du Sud ou du Vietnam, par exemple.

L'industrie de l'acier employait 23 000 personnes au pays en 2017 et comptait pour 4,2 milliards $ du PIB canadien.

Pour protéger les emplois menacés par les tarifs américains, le Nouveau Parti démocratique a quant à lui demandé mardi la création d'un groupe de travail national composé de représentants du gouvernement, de l'industrie et des syndicats.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos