AFP
AFP

La confiance des exportateurs canadiens à la hausse

La confiance des exportateurs canadiens à la hausse

Photo AFP

AFP

OTTAWA | La confiance des exportateurs canadiens est en hausse, et ce malgré la grande incertitude entourant les politiques commerciales, selon un sondage d'Exportation et développement (EDC) dévoilé vendredi.

L'indice de confiance commerciale d'EDC, établi tous les six mois, est passé de 73,5 à 76,5. Un gain de trois points qui signifie que les exportateurs canadiens voient d'un meilleur oeil leurs perspectives à court terme.

«Les exportateurs canadiens sont motivés par l'accélération de la croissance mondiale et s'emploient à honorer leurs commandes, a déclaré Peter Hall, économiste en chef d'EDC. La demande est là, et les exportateurs ne laissent pas les questions politiques nuire à la production, pour l'instant du moins.»

Le sondage révèle que 46 % des entreprises interrogées ont rapporté une hausse de leurs ventes aux États-Unis au cours des six derniers mois (contre 36 % lors du dernier sondage). Ils sont 73 % à penser que leurs ventes vont continuer de croître dans les six prochains mois (contre 56 %).

Toutefois, la proportion d'exportateurs qui se préparent à se tourner vers de nouveaux pays a aussi augmenté, passant de 49 % il y a six mois, à 64 % aujourd'hui.

Selon le sondage, ces entreprises s'intéresseraient de plus en plus à l'Asie-Pacifique pour y faire des affaires, notamment depuis la signature de l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP).

«Certes, les ventes actuelles vont bon train, mais l'incertitude commerciale n'est pas sans conséquence», a souligné M. Hall.

Près d'un cinquième des exportateurs interrogés ont affirmé que la renégociation de l'ALENA a eu des répercussions négatives sur leurs plans d'investissement.

«Leur réticence à investir pourrait freiner sérieusement la capacité d'exportation du Canada dans les prochaines années», déplore l'économiste.

Parmi les 1000 exportateurs sondés, 30 % d'entre eux ont déclaré que l'augmentation des taux d'intérêt nuit à leurs ventes (contre 21 % dans le sondage précédent), bien qu'ils soient nombreux à dire qu'ils n'ont encore rien fait pour s'y adapter.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos