Agence QMI
Agence QMI

Les ex-employés d'Aveos pourront entamer un recours collectif contre Air Canada

Les ex-employés d'Aveos pourront entamer un recours collectif contre Air Canada

Photo Courtoisie Air Canada

Agence QMI

MONTRÉAL - Les anciens travailleurs d'Aveos ont obtenu le feu vert de la Cour supérieure du Québec, mardi, pour entamer un recours collectif contre Air Canada dans la foulée de la fermeture de l'entreprise d'entretien d'avions en mars 2012.

L'action collective vise à obtenir un dédommagement de la part d'Air Canada pour les milliers de travailleurs qui travaillaient dans les centres d'entretien d'Aveos à Montréal, Winnipeg et Mississauga. Aveos était un important sous-traitant d'Air Canada chargé de l'entretien de la flotte aérienne de l'entreprise.

Les ex-travailleurs allèguent qu'Air Canada n'a pas respecté la Loi sur la participation publique au capital d'Air Canada, qui obligeait l'entreprise «à maintenir les centres d'entretien et de révision dans les villes de Winnipeg, Mississauga et dans la Communauté urbaine de Montréal».

«L'action collective allègue aussi qu'Air Canada a agi de mauvaise foi notamment en provoquant volontairement la déconfiture d'Aveos, une question qui sera examinée dans le cadre de l'action collective et qui pourra donner ouverture à des dommages punitifs», a ajouté par communiqué le cabinet d'avocats Trudel Johnston & Lesperance, qui représente les anciens travailleurs.

Le montant réclamé dans le cadre de cette action collective pourrait dépasser les 100 millions $.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos