AFP
AFP

Wall Street ouvre en forte hausse après un discours de Xi Jinping

Wall Street ouvre en forte hausse après un discours de Xi Jinping

Photo AFP

AFP

Wall Street a ouvert en forte hausse mardi, profitant d'un discours rassurant du président chinois Xi Jinping qui apaisait les craintes de conflit commercial avec Washington: le Dow Jones prenait 1,56% et le Nasdaq 1,31%.

Vers 13H40 GMT son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 374,61 points à 24.353,71 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 90,85 points à 7.041,19 points.

L'indice élargi S&P 500 progressait de 32,09 points à 2.645,25 points.

La Bourse de New York avait déjà rebondi lundi malgré un net ralentissement en fin de séance, les investisseurs profitant d'une accalmie des tensions sino-américaines pour reprendre quelques forces à l'entame d'une semaine chargée.

Lors d'un discours solennel mardi, le président chinois Xi Jinping a promis une «nouvelle phase» d'ouverture de l'économie chinoise avec un abaissement dès cette année des droits de douane sur les importations d'automobiles.

General Motors avançait de 2,11% et Ford de 2,18%. Très sensible aux menaces de guerre commerciale, le constructeur aéronautique Boeing prenait quant à lui 3,31%.

Sur le dossier brûlant de la propriété intellectelle, Xi Jinping a promis «une protection renforcée». Une partie des mesures annoncées par le dirigeant ont semblé répondre point par point aux attaques de Donald Trump.

«Il faut désormais attendre de voir à quelle vitesse la Chine agira. Mais pour le moment le marché pousse un +ouf+ de soulagement dans la mesure où le président Xi n'a pas renchéri sur les tensions commerciales», a indiqué Patrick O'Hare de Briefing.

«Certains critiques s'inquiètent du fait qu'il n'y a pas d'agenda», a estimé Chris Low de FTN Financial, tout en soulignant que «lorsque (M.) Xi dit qu'il fera quelque chose, il le fait».

Les investisseurs surveilleront par ailleurs en cours de séance l'audition très attendue du PDG de Facebook (+0,18%) Mark Zuckerberg au Sénat au cours de laquelle il s'exprimera au sujet du scandale Cambridge Analytica.

Sur le front des indicateurs, les prix à la production aux États-Unis ont progressé davantage que prévu en mars, selon les chiffres du département du Travail, à la veille de la publication de l'indice des prix à la consommation pour le même mois.

Le marché obligataire évoluait en ordre dispersé: le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis montait à 2,786%, contre 2,779% lundi soir, et celui à 30 ans reculait à 3,006%, contre 3,012% la veille.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos