AFP
AFP

Wall Street rebondit à l'ouverture

Wall Street rebondit à l'ouverture

Photo AFP

AFP

New York | La Bourse de New York rebondissait nettement vendredi à l'ouverture à la fin d'une semaine chaotique dominée par les inquiétudes sur le retour de l'inflation et de la volatilité sur les marchés.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, grimpait de 1,07% à 24.115,17 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 1,12% à 6.852,83 points.

L'indice S&P 500, qui regroupe les 500 plus grandes entreprises cotées à New York, s'appréciait de 1,08% à 2.608,83 points.

Après un accès de faiblesse en toute fin de séance jeudi, Wall Street avait dégringolé jusqu'à faire chuter ses indices vedettes de plus de 10% depuis les sommets atteints fin janvier.

Une certaine fébrilité continuait à agiter vendredi les investisseurs à en croire les fortes fluctuations des indices dans les échanges électroniques précédant la séance officielle.

« La chute de la Bourse était attendue depuis longtemps, le marché est montré trop haut, trop vite », a commenté Phil Davis de PSW Investments, reflétant les commentaires de nombreux analystes.

« Il ne faut sans doute pas s'attendre à un énorme rebond dans la mesure où les indices sont redescendus à un niveau plus raisonnable », a-t-il ajouté.

Le vote dans la nuit de jeudi à vendredi d'un accord budgétaire crucial sur le financement de l'État fédéral par le Congrès rassérénait aussi les investisseurs.

« Les marchés savent que le déficit budgétaire et la dette du pays vont augmenter en raison de cet accord et cela ne change pas », a souligné Patrick O'Hare de Briefing. Mais « savoir qu'on va éviter tout un drame autour du plafond de la dette est bon pour les marchés des actions et de la dette », a-t-il ajouté.

Le marché obligataire se tendait un peu: le taux d'emprunt de la dette américaine montait à 2,855% contre 2,824% jeudi soir et celui sur la dette à 30 ans à 3,153% contre 3,129% la veille.

La dégringolade de Wall Street, qui a entraîné dans son sillage les places de marchés asiatiques et européennes, a été déclenchée la semaine dernière par la crainte de voir l'inflation accélérer rapidement et dans la foulée les taux d'intérêt de la banque centrale remonter plus vite que prévu.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos