Agence QMI
Agence QMI

Kathleen Wynne accuse les enfants des fondateurs de la chaîne Tim Hortons d'intimidation

Kathleen Wynne accuse les enfants des fondateurs de la chaîne Tim Hortons d'intimidation

Photo Reuters

Agence QMI

La première ministre de l'Ontario a accusé jeudi les enfants des fondateurs de Tim Hortons, propriétaires d'une franchise, d'intimider leurs employés en sabrant dans leurs avantages sociaux dans la foulée de la hausse du salaire minimum dans la province.

«Comme plusieurs autres, j'ai été déçue d'apprendre dans des articles comment Ron Joyce Jr. - un homme dont la famille a fondé la chaîne Tim Hortons vendue pour 11,4 milliards $ - traite ses employés», a déclaré Mme Wynne dans une déclaration.

Ron Joyce Jr., fils de Ron Joyce, et Jeri-Lynn Horton-Joyce, fille de Tim Horton, ont envoyé en début de semaine une lettre aux employés de leur franchise de la ville de Cobourg, à environ 115 km à l'est de Toronto, les informant qu'ils perdraient cette année une série d'avantages sociaux.

Entre autres changements, les travailleurs n'auront plus droit à des pauses payées et ils perdront des congés. Ils devront également assumer une partie des coûts de leur régime d'assurances, autrefois couvert à 100 %.

«Ce n'est ni décent ni juste. C'est un geste d'intimidateur. Si M. Joyce veut partir une bagarre, je l'invite à le faire avec moi», a lancé la première ministre. Bien que les changements annoncés ne contreviennent pas à la loi, Mme Wynne a demandé aux deux dirigeants de faire marche arrière.

Dans leur lettre, les héritiers de Tim Hortons justifient les changements mis en place le 1er janvier.

«Ces changements sont attribuables à la hausse du salaire minimum à 14 $ le 1er janvier 2018, et à 15 $ le 1er janvier 2019, en plus du manque d'aide financière de notre bureau chef et du gouvernement», expliquent-ils.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos