Agence QMI
Agence QMI

Au Canada: les mises en chantier d'habitations à un sommet en près de 10 ans

Au Canada: les mises en chantier d'habitations à un sommet en près de 10 ans

Photo d'archives

Agence QMI

OTTAWA - Les mises en chantier d'habitations se sont emballées en novembre à travers le pays en atteignant leur plus haut niveau en près d'une décennie, a rapporté vendredi la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Ainsi, 226 270 mises en chantier ont été comptabilisées le mois dernier, comparativement à 216 642 en octobre.

«En novembre, la tendance des mises en chantier d'habitations a atteint son plus haut niveau en près de 10 ans, grâce à une deuxième hausse mensuelle d'affilée de la construction de logements collectifs», a dit Bob Dugan, économiste en chef de la SCHL.

«Cette hausse de l'activité tient principalement aux logements collectifs commencés à Toronto, où les signes de construction excessive sont faibles en raison de la baisse des stocks de logements collectifs achevés et non écoulés et de la forte demande», a-t-il ajouté.

Les centres urbains sont bien entendu les locomotives en matière de mises en chantier d'habitations avec, à eux seuls, 235 412 nouvelles constructions lancées en novembre, en hausse de 14,4 %.

Le segment des logements locatifs a bondi pour sa part de 16,9 % (175 016) et celui des maisons individuelles a augmenté de 7,5 % (60 396).

Au Québec, les villes de Sherbrooke, en Estrie, et de Trois-Rivières, en Mauricie, font partie des faits saillants retenus par la SCHL pour analyser la situation des mises en chantier au Canada en novembre.

La SCHL précise par communiqué que «malgré son recul en glissement annuel, la tendance des mises en chantier est demeurée élevée en novembre dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Trois-Rivières. Globalement, le regain des mises en chantier observé depuis le début de l'année s'explique surtout par une hausse de l'activité du côté des logements locatifs. Cette hausse est notamment soutenue par la demande provenant des ménages âgés, qui continueront d'ailleurs à influencer ce marché au cours des prochaines années».

Du côté de la RMR de Sherbrooke, «la légère tendance à la baisse des mises en chantier amorcée il y a quelques mois [...] s'est poursuivie en novembre 2017. Le ralentissement de l'activité observé depuis le début de l'année est attribuable aux appartements locatifs et aux copropriétés. En effet, le taux d'inoccupation des logements locatifs reste élevé et le nombre de copropriétés à vendre demeure important. Toutefois, les mises en chantier de logements en propriété absolue continuent d'être stables, soutenues par la vigueur de l'emploi chez les 25 à 44 ans», indique la SCHL.

Le nombre désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations se chiffrait à 252 184 en novembre au pays, en croissance de près de 30 000 unités par rapport à octobre.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos