Agence QMI
Agence QMI

La Banque Royale du Canada investit à Montréal

La Banque Royale du Canada investit à Montréal

Photo d'archives, Agence QMI

Agence QMI

La Banque Royale du Canada (RBC) a annoncé des investissements dans deux projets distincts concernant l'intelligence artificielle et l'accompagnement d'entreprises émergentes, mardi.

Du côté de l'intelligence artificielle, la RBC ouvrira un laboratoire Borealis AI dans la métropole en 2018.

«Montréal est devenue un centre mondial pour la recherche en intelligence artificielle, et je suis très heureuse d'y étendre nos activités. Nous voulons contribuer à faire progresser le secteur par la création de propriété intellectuelle et nous nous réjouissons à l'idée d'offrir de nouvelles possibilités aux chercheurs extrêmement talentueux qui accomplissent déjà un travail exceptionnel dans la région », a dit Foteini Agrafioti, chef de Borealis AI et scientifique en chef chez RBC, par communiqué.

Jackie Cheung, professeur à l'Université McGill, s'est associé au projet. Il est un spécialiste de la compréhension du langage humain par un ordinateur. L'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA) travaillera aussi avec le laboratoire Borealis AI.

«La collaboration qui en découlera non seulement entre le MILA et RBC, mais aussi avec d'autres participants du secteur, jouera un rôle important dans la compétitivité du pays à l'échelle internationale. La recherche en IA comporte de nombreuses questions difficiles qui intéressent RBC et dont les répercussions vont bien au-delà des services bancaires pour toucher de nombreux autres secteurs de l'économie», a mentionné Yoshua Bengio chef du MILA.

Les sommes dépensées par la RBC dans cette initiative n'ont pas été divulguées.

Entreprises émergentes

Afin d'aider des entreprises scientifiques émergentes du Canada et de l'étranger, la RBC et la Banque de Montréal (BMO) s'associent pour investir quatre millions $ dans un programme d'accompagnement d'entrepreneurs. Ce projet appelé Creative Destruction Lab Montréal (CDL-Montréal) est le résultat d'une entente entre HEC Montréal et l'école de gestion Rotman de l'Université de Toronto.

«Ni incubateur, ni accélérateur, CDL accompagne les jeunes startups les plus prometteuses en leur offrant du soutien de mentors investisseurs, de fonds d'investissement et de sommités en matière d'intelligence artificielle et science des données», ont expliqué les deux banques.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos