Agence QMI
Agence QMI

Bombardier inaugure son Centre d'excellence et confirme la création de 1000 emplois Près de 1000 embauches chez Bombardier

Bombardier inaugure son Centre d'excellence et confirme la création de 1000 emplois Près de 1000 embauches chez Bombardier

Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier.Photo d'archives

Agence QMI

MONTRÉAL - Le Centre d'excellence de Bombardier a été inauguré vendredi à Montréal pour permettre à l'avionneur québécois de faire la finition intérieure des avions d'affaires Global 7000.

Le Centre a nécessité un investissement de 65 millions $ US (environ 83,3 millions $ CAN) et il permettra la création de 1000 emplois.

Selon Bombardier, «les travaux de finition intérieure de l'avion Global 7000 s'accélèrent pour réaliser la mise en service au cours du second semestre de 2018 comme prévu», a-t-on précisé par communiqué, en spécifiant que l'entreprise procède à un «recrutement actif» pour pourvoir tous les postes au cours des 18 prochains mois.

Le «Journal de Montréal» rapportait l'été dernier que des postes de cadre, d'ébéniste, de spécialiste en finition, d'ingénieur et de concepteur seront à pourvoir. Près de 2000 professionnels sont déjà à l'oeuvre dans l'une ou l'autre des installations montréalaises de Bombardier Avions d'affaires.

«Nous sommes très fiers que ce travail de précision sur l'avion d'affaires le plus évolué du monde soit effectué à Montréal, a dit Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier.

«Nous disposons ici d'une expertise de calibre mondial et nous voulons faire appel à cette main-d'oeuvre qualifiée pour nous aider à continuer de façonner l'avenir de l'aviation d'affaires», a-t-il ajouté.

Le Global 7000 sera pourvu de la «cuisine la mieux équipée de l'industrie, de quatre espaces habitables distincts et d'une aile au design évolué qui assurera des vols d'un confort exceptionnel», selon Bombardier Avions d'affaires, qui emploie en ce moment 5500 personnes.

La section locale du syndicat Unifor a réagi vendredi. «Après quelques années difficiles où nous avons connu des compressions d'emplois, le syndicat se réjouit que bientôt la liste de rappel, qui compte actuellement une centaine de membres, n'en aura plus un seul et que des embauches suivront», a dit le directeur québécois Renaud Gagné.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos