Agence QMI
Agence QMI

Le président exécutif de Sears Canada veut racheter l'entreprise en faillite

Le président exécutif de Sears Canada veut racheter l'entreprise en faillite

Photo d'Archives

Agence QMI

TORONTO | Le président exécutif de Sears Canada, Brandon Stranzl, a l'intention de déposer une offre d'achat pour l'entreprise, révèle une note interne diffusée aux employés mercredi.

«Comme vous le savez, Brandan Stranzl concentre ses efforts à développer des plans pour que l'entreprise continue d'opérer. Son intention est de transposer ces plans en une offre [d'achat]», peut-on lire dans la note.

Sears Canada, qui s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies le 22 juin, est actuellement à la recherche de propositions d'achats et d'investissement pour se remettre sur pied. La date limite pour déposer des propositions a été fixée au 31 août.

«En raison de l'approche de cette date limite [...], le conseil d'administration a jugé qu'il est mieux pour Brandon de se concentrer exclusivement sur le montage de son offre et de se retirer de la gestion des opérations journalières de Sears Canada», précise la note.

Le porte-parole de Sears Canada, Vincent Power, a précisé à l'Agence QMI que cette annonce ne signifie pas, pour le moment, que Brandon Stranzl démissionne de ses fonctions. «Il est toujours employé et reçoit toujours son salaire habituel», a-t-il précisé par courriel.

La gestion journalière de l'entreprise sera temporairement assurée par la vice-présidente Becky Penrice.

Sears Canada a amorcé une importante restructuration en juin, notamment en sabrant environ 2900 emplois et en annonçant la fermeture de près de 60 magasins partout au pays.

L'entreprise enregistrait, année après année, des pertes nettes depuis 2014. Lors du dernier trimestre conclu en avril, Sears Canada avait déclaré une perte nette de 144 millions $ sur des revenus de 505,5 millions $.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos