AFP
AFP

Cognac: Ventes en progression pour la 3e année consécutive, reprise en Asie et Europe

Cognac: Ventes en progression pour la 3e année consécutive, reprise en Asie et Europe

Photo Fotolia

AFP

Les ventes de cognac ont progressé pour la troisième année consécutive, avec une campagne 2016-2017 record enregistrant une hausse de 10,2% en volume et 15,2% en valeur, une croissance toujours portée par le marché nord-américain mais qui voit Europe et Asie rebondir, selon l'interprofession.

Exporté à 98%, le cognac a totalisé lors de la dernière campagne (du 1er août 2016 au 31 juillet 2017) quelque 190,2 millions de bouteilles expédiées, contre un peu moins de 173 millions pour la dernière campagne, qui constituait déjà un record, selon des chiffres du Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC) publiés mercredi.

Ces expéditions représentent un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros (valeur au départ de Cognac) contre 2,6 milliards l'an dernier.

Marché «historique et leader», les États-Unis sont le moteur de cette croissance avec 78,7 millions de bouteilles expédiées en 2016-2017, au sein d'une zone Alena (Accord de libre-échange nord-américain qui réunit États-Unis, Canada et Mexique) qui pèse 82,1 millions de bouteilles, en progression de +9,3% en volume et +13,5% en valeur sur un an.

Le marché d'Extrême-Orient, qui s'était stabilisé l'an dernier après un repli marqué en 2014-2015, a repris une forte progression avec 53,7 millions de bouteilles expédiées, soit +10,6% en volume sur un an (et +19,4% en valeur).

La Chine (22,6 millions de bouteilles) «participe pleinement à cette croissance retrouvée sur la zone» (Corée du Sud, Hong Kong, Malaisie, Singapour, Taïwan, Thaïlande, Chine et Japon), selon le BNIC.

Plus significatif peut-être, les ventes vers la zone Europe, après plusieurs années de retrait et une timide stabilisation en 2016-2017, renouent avec la croissance: plus de 42,1 millions de bouteilles, soit +10,1% en volume (+8,1% en valeur). De bons résultats liés, selon le BNIC, à l'augmentation des ventes vers les marchés traditionnels (Royaume Uni + 3,6% en volume, Allemagne +22,2%) mais surtout une reprise du pôle Russie/Pays baltes (+73,2% en volume pour la Russie).

L'interprofession note enfin la croissance continue sur des zones du reste du monde considérées à fort potentiel, comme l'Afrique (du Sud principalement) et les Caraïbes.

Ces «zones d'opportunité», qui ne représentent encore que 6,5% du marché, ont vu près de 12,3 millions de bouteilles expédiées, soit +14,6% en volume, et +21,6% en valeur.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos