Agence QMI
Agence QMI

Le CRTC appelle les compagnies de cellulaire à baisser leurs prix

Le CRTC appelle les compagnies de cellulaire à baisser leurs prix

Le président du CRTC Jean-Pierre Blais.Photo d'archives

Agence QMI

Le président sortant du CRTC Jean-Pierre Blais exige que les fournisseurs de téléphonie sans-fil baissent leurs tarifs sans quoi le régulateur sera forcé d'intervenir.

«À moins de changements, le CRTC devra intervenir pour accroître la concurrence dans le secteur du sans-fil», a déclaré M. Blais dans son dernier discours avant de quitter son poste au Festival mondial des médias de Banff.

L'action du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) viserait à réduire les tarifs, mais aussi à rehausser les plafonds pour l'utilisation de données et à favoriser l'innovation.

«Jusqu'à ce que la situation actuelle évolue, le Canada sera toujours aux prises avec un problème de prix élevés pour le sans-fil de détail», a ajouté M. Blais, qui tire sa révérence samedi.

Si l'industrie refuse d'agir, le CRTC envisage de carrément «réglementer les prix», «quoique nous préférerions nettement voir une concurrence accrue entre les fournisseurs qui permettrait de proposer de meilleurs choix aux consommateurs».

Une autre solution consisterait à rendre obligatoire l'accès du réseau des gros joueurs aux petits fournisseurs.

Enfin, le CRTC songe à examiner les effets sur la concurrence du partage des réseaux entre les fournisseurs dotés d'installations.

Radio-Canada remise à l'ordre

Jean-Pierre Blais a aussi profité de sa dernière allocution pour remettre Radio-Canada à l'ordre.

Selon M. Blais, la société d'État «devrait mettre l'accent sur la nouvelle plutôt que sur le commentaire».

«Elle doit cesser de chercher à vouloir obtenir des clics, et elle doit toujours publier des histoires qui ont été vérifiées auprès de sources crédibles», a-t-il poursuivi.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos