Agence QMI
Agence QMI

Croissance significative de l'économie canadienne cette année, selon RBC

Croissance significative de l'économie canadienne cette année, selon RBC

Photo Fotolia

Agence QMI

TORONTO - Les économistes de RBC prévoient que l'économie canadienne en 2017 progressera «près de deux fois plus rapidement que le rythme moyen des deux années précédentes».

La croissance du produit intérieur brut (PIB) canadien pour cette année prévu par les Services économiques RBC est ainsi de 2,6 %. Pour 2018, leur prévision est de 2,1 %.

En comparaison, en 2016, le PIB du Canada a été de 1,5 % et, en 2015, de 0,9 %.

«La poursuite de la croissance, après les solides gains affichés au deuxième semestre de l'an dernier, est largement attribuable aux dépenses de consommation, aux mises en chantier et au redressement considérable des investissements des entreprises», selon une étude des Services économiques RBC diffusée lundi.

Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef chez RBC, a toutefois indiqué que le risque d'un ralentissement causé par la renégociation prochaine de l'ALENA ou la décélération prévue du marché du logement n'était pas écarté, «mais nous continuons de croire que l'économie poursuivra sa croissance à un rythme supérieur au potentiel d'ici la fin de l'année».

Provinces

RBC mentionne également que l'amélioration des perspectives relatives aux prix du pétrole contribuera à la croissance en 2017, notamment en Alberta et en Saskatchewan.

Parmi les provinces, c'est la Colombie-Britannique qui devrait enregistrer la meilleure croissance en 2017, soit 3,0 %.

L'économie québécoise devrait, pour sa part, croître de 1,9 % cette année, selon RBC.

«La forte progression de l'emploi et la baisse du taux de chômage à des creux vieux de plusieurs décennies ont redonné confiance aux consommateurs, ce qui a favorisé les dépenses des ménages et le secteur du logement. RBC s'attend à ce que les projets publics de dépenses en immobilisations, conjugués à la valeur concurrentielle du dollar canadien et aux occasions issues de la demande externe venant des États-Unis, permettent à l'économie du Québec d'enregistrer un taux de croissance semblable à celui de l'an dernier.»

Canada vs monde

Bien que la croissance canadienne prévue par RBC en 2017 soit significativement plus forte que celle des années précédentes, elle arrivera en deçà de la performance mondiale qui devrait être de 3,5 % cette année, toujours selon RBC.

Concernant les taux d'intérêt, RBC s'attend à ce que, «dans un contexte d'incertitude liée à l'émergence de mesures commerciales protectionnistes prises par les États-Unis», la Banque du Canada les maintienne à leur niveau actuel jusqu'à la fin de 2017.

«Cependant, nous prévoyons que la croissance se maintiendra à un rythme supérieur au potentiel l'an prochain et que la banque centrale commencera alors à resserrer sa politique. Ainsi, le taux du financement à un jour devrait atteindre 1,25 % à la fin de 2018, comparativement à 0,50 % aujourd'hui.»

Par ailleurs, les économistes de RBC prévoient que le dollar canadien baissera d'ici la fin de l'année pour se situer à environ 71,4 cents américains. Lundi en mi-journée, le huard valait environ 74,36 cents US. Il devrait remonter selon RBC à 75,2 cents américains à la fin de 2018 à la «suite de la hausse des taux de la Banque du Canada et des prix du pétrole».



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos