Agence QMI
Agence QMI

Allégations de corruption: audit de la Banque mondiale sur Bombardier

Allégations de corruption: audit de la Banque mondiale sur Bombardier

Photo d'archives AFP

Agence QMI

WASHINGTON - Bombardier Transport va faire l'objet d'un audit de la Banque mondiale au sujet de soupçons de corruption relativement à un important contrat obtenu en Azerbaïdjan en 2013.

Ce contrat avait été accordé à un consortium dont Bombardier Transport était le membre principal, afin d'assurer la signalisation dans le corridor international Kars-Bakou reliant l'Asie et l'Europe.

On soupçonne Bombardier Transport Suède d'avoir eu recours à la collusion pour remporter ce contrat de plusieurs centaines de millions de dollars américains, lequel a été octroyé par les Chemins de fer d'Azerbaïdjan CJSC.

Selon le «Globe & Mail», si les vérificateurs concluent que la compagnie montréalaise a eu recours à des pratiques de corruption, en plus d'être expulsée du projet d'Azerbaïdjan, elle risque d'être interdite de participer à tout autre projet financé, en tout ou en partie, par la Banque mondiale.

En mars dernier, l'unité anticorruption de l'Autorité suédoise des poursuites judiciaires avait arrêté un cadre des bureaux suédois de Bombardier Transport dans ce dossier.

Dans son rapport financier pour l'exercice 2016, publié en février, Bombardier soulignait aussi que l'une de ses filiales coopérait avec les services de police dans le cadre d'une enquête à l'encontre de suspects qu'on soupçonne d'activités contraires à l'éthique.




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos