Agence QMI
Agence QMI

Grève des ingénieurs: la réhabilitation des routes à risque, croit Bitume Québec

Grève des ingénieurs: la réhabilitation des routes à risque, croit Bitume Québec

Photo d'archives

Agence QMI

MONTRÉAL - Les producteurs et fournisseurs de bitume exhortent le gouvernement de trouver une solution «immédiate» à la grève des ingénieurs de l'État québécois qui, selon eux, «creuse un déficit incommensurable» dans la «réhabilitation des routes au Québec».

Même si Bitume Québec refuse de porter un jugement de valeur sur la légitimité de la grève, elle croit que la situation «frôle maintenant la catastrophe».

Elle estime désormais à 500 millions $ les pertes enregistrées dans l'économie québécoise, si l'on prend en compte la plus récente grève des travailleurs de la construction, à laquelle une loi spéciale a mis fin, le 30 mai dernier.

«La conjoncture actuelle ressemble étrangement à un film d'horreur qui met en scène de nombreuses entreprises confrontées à la tentation de fermer leurs portes», a expliqué le président de Bitume Québec, Martin Pelletier.

M. Pelletier croit que cette grève met à risque 33 000 emplois au Québec et cause d'importants dommages au produit intérieur brut québécois.

Les quelque 1400 ingénieurs ont débrayé le 24 mai dernier et sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos