Michel Bellemare
Agence QMI

SNC-Lavalin envisage d'acquérir WS Atkins pour 3,5 milliards $

SNC-Lavalin envisage d'acquérir WS Atkins pour 3,5 milliards $

Photo Archives / Agence QMI

Michel Bellemare

SNC-Lavalin a confirmé lundi qu'elle est intéressée à acquérir la firme d'ingénierie britannique WS Atkins pour un montant d'environ 3,5 milliards $, et que des démarches ont été entamées en ce sens.

Le géant montréalais de l'ingénierie et de la construction a publié en après-midi un communiqué détaillant sa position, après que WS Atkins eut elle-même confirmé la nouvelle quelques heures plus tôt dans la foulée d'une poussée à la hausse du cours de son titre à la Bourse de Londres.

Les deux compagnies sont donc actuellement en pourparlers et, en vertu de la réglementation britannique, SNC-Lavalin a jusqu'au 1er mai pour soumettre une offre ferme ou dire qu'elle n'en soumettra pas.

SNC-Lavalin a indiqué lundi que, pour acquérir WS Atkins, elle verserait 2,080 pence en espèces pour chacune des actions de WS Atkins. Dans la foulée de cette nouvelle, le cours du titre d'Atkins à la Bourse de Londres a bondi d'environ 30 % durant la séance, pour finalement clore la journée à 1,950 pence, en hausse de 26,62 %.

En précédant SNC-Lavalin avec la confirmation de discussions sur une possible transaction, WS Atkins avait précisé que son conseil d'administration «serait prêt à recommander» cette offre monétaire éventuelle, «conditionnellement à l'atteinte d'une entente sur les autres clauses et conditions de l'offre».

De son côté, SNC-Lavalin a précisé que si la transaction allait de l'avant, il est actuellement envisagé qu'un montant pouvant aller jusqu'à 1,9 milliard $ proviendrait de la Caisse de dépôt et placement du Québec, soit 400 millions $ en capital et 1,5 milliard $ sous forme d'un prêt sans recours garanti par la valeur et les flux de trésorerie de sa participation dans l'autoroute 407 (autoroute à péage en Ontario).

Le reste, a précisé SNC-Lavalin, serait mobilisé par le biais de nouveaux emprunts et de nouveau capital, et d'autres types de financement.

Certains médias britanniques, dont The Telegraph, s'attendent à une potentielle surenchère sur WS Atkins qui avait déjà été approchée, il y a seulement deux mois, par la concurrente américaine CH2M Hill. Cette offre d'achat n'avait finalement pas été réalisée.

Joe Brent, un analyste cité par The Telegraph, croit qu'il est probable qu'une tierce partie se manifeste, étant donné que de récentes transactions dans ce secteur d'activité ont été conclues après des surenchères.

«Nous pensons que plusieurs des plus grosses compagnies pourraient aussi déposer une offre», a-t-il dit au journal, qui a souligné que WS Atkins est actuellement la 14e plus importante firme de génie-conseil dans le monde, alors que SNC est au 12e rang.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos