Agence QMI

La Caisse lance deux fonds totalisant 500 millions $

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a annoncé mercredi la création de deux fonds totalisant 500 millions $ pour soutenir les entreprises québécoises.

Le premier, le Fonds Croissance CDPQ, appuiera les entreprises qui souhaitent croître sur les marchés mondiaux.

«Nous accompagnons les entreprises du Québec dans leurs projets d'expansion à l'international depuis déjà plusieurs années. [...] Par la création de ce fonds, nous avons voulu structurer et systématiser notre approche et réunir des ressources pour véritablement accélérer la croissance des entreprises québécoises sur les marchés mondiaux», a expliqué Christian Dubé, premier vice-président Québec de la Caisse, dans un communiqué.

Le deuxième, le Fonds Relève CDPQ, soutiendra des compagnies dont les dirigeants aspirent à passer le flambeau, un phénomène qui va aller en s'accentuant au cours des prochaines années, selon la Caisse, qui voit là une opportunité de faire la différence.

«Nous avons aussi décidé de mettre sur pied un fonds dédié au transfert d'entreprise, un créneau où nous voulons jouer un rôle encore plus actif. En sachant que 30 % des propriétaires d'entreprises québécoises prendront leur retraite et devront se tourner vers la relève d'ici six ans, ce fonds nous apparaît essentiel. Nous voulons apporter des solutions concrètes et offrir un accompagnement personnalisé à ces entreprises pour en assurer la pérennité et le succès», a précisé M. Dubé.

Le Fonds Croissance CDPQ, doté d'une cagnotte de départ de 250 millions $, procédera à des investissements par tranche de 10 millions $ à 100 millions $ dans des projets de croissance, dont «des acquisitions qui permettraient à une entreprise de se rapprocher de ses clients actuels et potentiels et d'atteindre une masse critique dans son secteur», stipule le bas de laine des Québécois.

La Caisse a indiqué que ce fonds ciblera les sociétés ouvertes et fermées dont les revenus annuels sont de l'ordre de 50 millions $ à 500 millions $. De plus, les entreprises devront avoir une équipe de direction «bien établie, un bon historique de performance et une stratégie de croissance internationale claire», selon les critères établis par la Caisse.

Quant au Fonds Relève CDPQ, lui aussi doté de 250 millions $, il servira à appuyer des investissements dans des projets de transition ou de transfert vers la relève. Dans ce deuxième cas, en plus des conditions déjà énoncées pour l'obtention de financement, les entreprises épaulées doivent avoir un «plan de transition bien défini» et une «structure d'investissement qui permet à la Caisse d'être un partenaire de long terme pour la pérennité de l'entreprise».

Le Fonds Relève CDPQ financera par exemple «un projet de transfert d'une entreprise permettant ainsi à son fondateur de sécuriser une partie de son patrimoine tout en appuyant la relève - qu'elle soit familiale ou autre - dans la transition», a mentionné la Caisse.

Le secteur immobilier est exclu dans les deux cas.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos