Marie Christine Trottier
Agence QMI

Denis Coderre et Projet Montréal sont contre la taxe rose

Denis Coderre et Projet Montréal sont contre la taxe rose

Le maire de Montréal, Denis Coderre.Photo Archives / Agence QMI

Marie Christine Trottier

Le maire de Montréal Denis Coderre compte demander à Québec de se pencher sur la question de la taxe rose, pour que les prix des produits vendus aux femmes ne soient pas plus élevés que ceux qui sont destinés aux hommes.

La motion, qui sera présentée par Projet Montréal, sera amendée lors du prochain conseil municipal la semaine prochaine. Le maire Coderre souhaite que le gouvernement provincial «assure une plus grande équité entre les hommes et les femmes» en éliminant la taxe rose.

«Il y a évidemment une réalité de marché et de volume, mais il y a quand même des questions d'équité à considérer», a indiqué le maire Coderre, ajoutant qu'il va faire «un amendement qui va nous assurer que le gouvernement se penche sur la taxe rose».

Recours collectif

Une Montréalaise a d'ailleurs déposé mardi une demande de recours collectif contre la taxe rose, chez huit détaillants.

Ce recours vise spécifiquement la marque Unilever Canada, qui possède une variété de marques de produits de beauté comme Dove et Axe ainsi que les commerces Pharmaprix, Jean Coutu, Uniprix, Metro, Loblaws, Walmart et Familiprix.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos