Louis Cloutier
Agence QMI

Olymel veut prendre de l'expansion à Trois-Rivières

Louis Cloutier

Le groupe Olymel devrait bientôt confirmer une importante expansion à sa nouvelle unité de production de saucisses La Fernandière de Trois-Rivières, en Mauricie.

L'entreprise ne veut toutefois donner aucune indication quant à l'ampleur de l'investissement et au nombre d'emplois créés.

«Je ne veux pas faire d'annonce avant le temps parce qu'il nous reste le processus d'approbation interne à faire, mais je vous dirais que c'est de bon augure pour l'entreprise. On a la chance d'avoir une entreprise performante», a dit jeudi Paul Beauchamp, premier vice-président d'Olymel, devant l'Association des manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Olymel a acquis La Fernandière le printemps dernier. Depuis, le volume de production a triplé et le nombre d'employés a doublé pour atteindre 160.

Olymel occupe de plus en plus de place dans l'économie de la Mauricie. Le groupe s'apprête à doubler la capacité de l'usine d'abattage de porcs Atrahan de Yamachiche, un investissement de 80 millions $ qui créera à terme 350 nouveaux emplois.

Olymel estime que ce recrutement massif d'ici deux ans représentera «un défi». L'entreprise n'exclut pas de devoir se tourner vers de la main-d'oeuvre étrangère.

Elle envisage également de construire, pour ses besoins en Mauricie, un immense entrepôt réfrigéré.

Une fois ses investissements et ses nouvelles embauches complétés, le groupe comptera près de 1500 employés en Mauricie, sans compter les emplois créés à l'usine La Fernandière.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos