Agence QMI

Les femmes gagnent toujours moins que les hommes

Les femmes gagnent toujours moins que les hommes

Photo Fotolia

Chaque fois qu'un homme gagne 100 $, les femmes reçoivent 81 $ selon les conclusions de l'étude sur l'indice Women in Work 2016 de PricewaterhouseCoopers (PwC), démontrant que la parité n'est toujours pas acquise.

En 2000, l'écart entre les sexes au pays était de 24 % et a été réduit à 19 % en 2013, mais la différence persiste. Malgré cette disparité, le Canada n'est pas en reste lorsque comparé aux autres pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L'indice Women in Work 2016 de PwC place le Canada au huitième rang sur 33 pays de l'OCDE. Ce classement est en fait une moyenne pondérée de cinq mesures reflétant l'autonomisation économique des femmes. On y évalue, entre autres, l'égalité des revenus, l'accès des femmes à l'emploi et la sécurité de l'emploi.

Le Canada se maintient à ce rang depuis 2013 et son résultat se situe à cinq points au-dessus de la moyenne.

Stimulation

Selon la firme, combler l'écart entre les sexes ne fera pas que ramener plus d'équité entre les hommes et les femmes, mais elle fera aussi en sorte d'aider l'économie du pays.

«On estime qu'une hausse de la rémunération des travailleuses pour parvenir à la parité avec leurs collègues masculins augmenterait de 92 milliards $ canadiens le revenu total des femmes», souligne PwC dans un communiqué.

Le Canada se démarque en ce qui a trait à la participation des femmes au marché du travail. Le pourcentage de femmes actives est de 74 % au Canada contre 68 % pour la moyenne de l'OCDE, qui estime que le taux de participation des femmes et des hommes à l'économie reflète les niveaux de scolarisation de la société, notamment.

Le plafond de verre

Parmi les défis auxquels le Canada doit se frotter, une plus grande représentation des femmes dirigeantes en est un d'importance.

PwC précise qu'en 2015, le pourcentage d'administratrices canadiennes s'élevait à 19 %, mieux qu'en 2014 alors qu'il était de 13 %.

Le Conseil consultatif du gouvernement du Canada recommande dans un rapport un objectif de 30 % d'ici 2019 pour les entreprises.

«Pour faire bouger les choses, il faut que la culture change et que la notion de mentorat des femmes devienne partie intégrante d'un leadership solide» a affirmé Karen Forward, associée, Gestion du capital humain et du changement, PwC Canada.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos