Agence QMI

Les Métallos veulent une consigne sur les bouteilles de vin

Les Métallos veulent une consigne sur les bouteilles de vin

Photo Archives / Agence QMI

MONTRÉAL - Le syndicat des Métallos qui représente les travailleurs de l'usine Owens-Illinois à Montréal lance une campagne pour que la Société des alcools du Québec (SAQ) accepte d'imposer une consigne sur les bouteilles de vin.

Samedi prochain, des militants de la centrale syndicale vont distribuer des dépliants devant les succursales de la SAQ d'une quinzaine de municipalités pour sensibiliser les clients au fait que la plupart des bouteilles de vin déposées dans les bacs de recyclage ne sont pas... recyclées. Ces bouteilles aboutissent plutôt au dépotoir, car elles sont trop contaminées pour être valorisées.

«Même si vous essayez ben ben fort, vos bouteilles finissent au dépotoir», pourra-t-on lire sur les dépliants.

Owens-Illinois est le principal fabricant de contenants de verre au Québec. Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal en avril dernier, le directeur de l'entreprise, François Carrier, expliquait que la revalorisation du verre permettrait à l'usine de réduire ses coûts et ainsi de préserver les emplois. À cette date, l'entreprise comptait un effectif de 400 travailleurs syndiqués.

En plus de consolider les emplois, une consigne permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre, car le recyclage du verre requiert moins d'énergie que sa fabrication à partir de la silice.

Selon la SAQ, la consignation des bouteilles de vin commanderait un investissement de 250 millions $ sur cinq ans.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos